Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

(Love me like you do) ft Owen Marshall.

le Jeu 26 Juil - 19:07
avatar
I'm a Mother Fucker



30%



Messages : 186
Date d'inscription : 11/05/2018
Avatar : Sebastian Stan
Âge du personnage : 33 ans.
Nationalité(s) : Roumain/américain
Signe astrologique : Lion
Mon personnage, en 5 mots : Policier, tenace, têtu, drôle, sportif.
Quartier de résidence : Northeast
Carrière, métier ou job : Sergent de police à la criminel.
Études (passées ou en cours) : Ecole de police (p)
Hobby : Cinéphile, accroc de la salle de sport.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par dépit)
Age : 33
http://www.its-all-my-fault.com/t1797-stanley-a-novak-there-is-nhttp://www.its-all-my-fault.com/t2384-stanley-a-novak-lil-romanian-lost-in-lahttp://www.its-all-my-fault.com/t2123-stanley-a-novak-213-746-3738http://www.its-all-my-fault.com/t2125-stanleynovak

.Love me like you do.
Even every time that I'm mad at you
I would, still bury that body for you
I would, take a shovel dig it six feet under
Swear to God I wouldn't tell another 
L'apocalypse, la fin du monde, un cataclysme et allez savoir quel autre mot suffirait pour décrire l'état mental de Stanley face à son appartement qui était plus qu'en simple désordre. Il y en avait absolument partout. Il avait laissé tout ça s'entasser en se disant qu'il s'en occuperait plus tard, mais c'était arrivé à un point où il avait perdu le contrôle de la situation. Tellement absorbé par son travail qu'il n'a jamais pris le temps de ranger ne serait-ce qu'un minimum.  Il ramène bien trop souvent du travail chez lui, passant des heures à bosser sur ses affaires encore non résolu, c'est totalement obsessionnel et il ne s'en rend pas toujours compte. Sauf qu'aujourd'hui, Owen venait chez lui et il ne pouvait pas l'accueillir dans cette porcherie. Se plaquant le visage entre ses mains, il poussa un énorme soupire. Mais il devait bien s'y mettre maintenant, grimaçant en voyant l'état de la table basse de devant la télé... Il avait limite honte de lui. Il finit par attraper un grand sac poubelle et y fourra toutes les ordures et autre dedans.

Il lui fallu bien deux heures pour arriver à tout nettoyer de fond en comble, il était bien chanceux de vivre dans un appartement pas très grand. La seule chose qui avait survécut était son bureau et le mur où y était sa plus grosse affaire qui lui prenait bien la tête, il arrivait bientôt proche du but. Il avait hâte que tout ça soit terminé. Il avait beau adoré son travail, il était humain, la pression et le stresse étaient assez lourd à porter et il avait besoin de souffler un peu. Son équipe était vraiment soudé et ils avançaient bien ensemble, il était chanceux pour ça. Owen arrivant dans l'heure qui devait suivre, il pouvait enfin préparé leur soirée film comme il faut. Allant dans la cuisine, il se prépara d'abord une salade et d'autre légume à grignoter et des choses bien plus "appétissante" pour Owen, sachant pertinemment qu'il détestait ce que lui adore manger. Il y avait plein de détail comme ça, qui rendait les hommes comme le jour et la nuit.

Posant les bols sur la table basse, il chercha alors le dvd du thriller qu'il voulait lui faire voir et le posa à coté de la télé. Il ne manquait plus qu'Owen finalement. Stanley ne saurait dire combien de fois ils ont fait ce genre de soirée. Mais même s'ils le font tout le temps, c'est toujours ses préférés. Et son amour pour Owen était indescriptible, c'était son ami le plus proche et ne supporterait pas de le perdre. Le seul problème dans tout ça c'est qu'il ne se rendait pas compte que l'amour qu'il lui portait n'était plus vraiment un amour de meilleur ami. Mais bien trop innocent, il n'y penserait jamais.

Finalement, la sonnette retentit enfin, assis sur le canapé, il se releva comme une fusée pour ouvrir la porte, toujours fermé à clef, trop prudent ? Certainement, mais c'était surtout par reflex professionnel, il avait assez vu d'horreur pour être un petit peu parano par moment.

« OWEN !!! » qu'il se mit à dire un peu trop fort avant de lui sauter au cou, dire qu'il lui avait manqué était trop petit, ça faisait quoi ? Trois semaines ? Peut être plus ? Les deux avaient été tellement pris par le travail qu'ils n'avaient jamais eu le temps de se voir et à part à travers leur téléphone, ils ne se sont pas beaucoup parler.

code by bat'phanie


If I had a flower for every time I thought of you...I could walk through my garden forever. ▵
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant