Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Jeu 14 Juin - 19:34
avatar
It's All My Fault



0%



Messages : 38
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : sara sampaio
Crédits : fligh
Autres comptes : aucun
Âge du personnage : 27 années au compteur.
Nationalité(s) : Américaine.
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Italienne, fonceuse, bornée, débrouillarde et naïve.
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
Carrière, métier ou job : Jockey professionnel et palefrenière. Pratiquant le débourrage de chevaux.
Études (passées ou en cours) : école de jockey, le jumantis.
Hobby : la photographie, le sport.
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Age : 27


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
Ma journée fût riche en émotion, cela faisait bien un petit moment que je bossais dans cet endroit et autant dire que j’adorais. J’en oubliais presque mes problèmes avec la banque, chose qui n’était pas si simple avant. Enfin, je faisais avec et autant dire que je n’avais pas non plus vraiment le choix. Me lancer dans la vie active fût la chose la plus compliqué pour moi pour le coup. J’avais beaucoup travaillé avec Spartan dernièrement, ce dernier était presque prêt à enfin faire sa nouvelle course pour avoir une chance de participer au derby. Il pouvait le faire, il faisait de très bon temps avec moi au contraire d’avec son ancien jockey. Spartan n’avait pas l’air d’apprécier les personnes trop brut et sans doute que celui d’avant l’était. Parfois les jockey s’efforcent d’être mauvais avec leur monture, mais ce n’était pas ma façon de faire, j’étais stricte, mais tout cela dans un gant de velours. Enfin, j’avais terminé ma journée plus rapidement que prévu, les nuages de pluies venaient d’arriver au-dessus de Los Angeles, alors pour éviter de glisser dans la boue et tout, j’avais fait rentrer tous les chevaux avant que le temps ne se dégrade d’avantage. Une fois tout cela fait, je m’étais hâtée à rentrer chez moi, un petit chalet qui servait de dépendance à la grande villa/ranch dont disposait la famille dans laquelle je bossais. Ayant pris la flotte sur le dos, je commençais à avoir froid, me faisant chauffer un peu d’eau pour un bon petit thé, je finissais par me dévêtir pour aller prendre une douche rapide, histoire de me nettoyer, mais aussi de me réchauffer. Deux bonnes choses de faîtes en une. Restant un long moment sous l’eau de la douche qui était chaude à souhait, je chantonnais les chansons qui passait sur mon téléphone que j’avais mis en route, je n’aurais pas parié sur un orage faisant rage dehors, si je l’aurais su, j’aurais tout fait pour rester sous l’eau et ne pas entendre les crissements de furie du tonnerre. J’avais toujours eut peur de ces bruits ainsi que des éclairs. En sortant de la douche, j’avais fini par m’essorer les cheveux au maximum et de me vêtir d’un short et d’un haut me laissant plus qu’à l’aise. Je n’attendais personne après tout. L’eau de mon thé était encore chaude et j’avais sursauté plus d’une fois à vrai dire en revenant dans la cuisine en voyant les éclairs frapper non loin de moi, mon dieu j’avais toujours l‘impression d’avoir neuf ans quand un orage se ramenait au-dessus de moi. Je flippais comme une gamine, mais j’étais vraiment mal. Enfin, le thé servit j’éteignis les lumières pour me mettre une série dans la chambre à mon aise, mais quelques minutes plus tard j’entendis du bruit dans la cuisine. Prenant mon courage, je me dirigeais vers cette dernière réalisant que quelqu’un était là, j’avais ma tasse en main et quand je finissais par apercevoir l’ombre d’une personne, mon thé pas non plus bouillant, mais juste chaud finissait par atterrir sur cette personne ! Ce ne fût pas la peur qui me fit agir de la sorte, mais la peur, il faisait noir dans ma petite dépendance et personne ne venait jamais ici depuis que j’étais ici. « Vous êtes qui ? »  




☽☽ Trouble. Émotion. Mélange. Confusion Bouleversement. Frénésie. Égarement. Excitation. Surexcitation. Aliénation. Déséquilibre. Démence. Dépravation...

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Jeu 14 Juin - 23:06
avatar
It's All My Fault



80%



Messages : 24
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : Grant Gustin
Crédits : BLINDNESS
Âge du personnage : 30 ans
Nationalité(s) : Americain
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Riche, prétentieux, célibatard, dragueur, PDG
Quartier de résidence : Dans la banlieue de Los Angeles
Carrière, métier ou job : PDG d'une entreprise de lunette de mode
Études (passées ou en cours) : Etudes de commerce
Hobby : Courir, salle de sport
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
Avec tout le boulot qu’il a ces temps-ci, Alix n’a plus beaucoup le temps d’aller rendre visite à ses parents. S’il a l’habitude d’y aller au moins tous les dimanches midi, ce n’est pas trop d’actualité en ce moment et il se voit désolé pour ça. Il n’aime pas mettre de côté les gens, surtout sa mère qui est la plus importante pour lui mais avec son entreprise en pleine expansion, il ne doit prendre aucun risque alors son temps libre est très restreint, et encore : quand il en a. Alors aujourd’hui, tandis qu’il s’octroie une petite pause. Il est venu au ranch que tiennent sa mère et son beau-père mais ils semblent absents. S’il a une clé, il ne l’a pas sur lui alors, tandis qu’il se mettait à pleuvoir, la seule idée qu’il avait, était de se rendre dans le chalet se trouvant pas loin qui en général, n’est pas fermé à clé. Il a pu en faire des bêtises ici et ne s’est jamais fait choper. Il aurait aussi pu rentrer chez lui, revenant un autre jour mais non, il préfère attendre qu’ils reviennent. Aujourd’hui il a tout le temps devant lui mais il a sa tablette sur lui donc il pourra au moins s’occuper pour bosser et avancer sur des choses qu’il est censé faire demain. Ça sera toujours ça de fait, il ne perdra pas de temps même si passer la journée à attendre que ses parents rentre, ça n’a rien de bien intéressant. Au moins ils passeront une bonne soirée tous les trois, c’est déjà ça. C’est même important pour un homme comme lui, pour qui la famille est très importante. Espérons que ça ne prenne pas trop de temps. Si certains auraient pu se dire qu’ils sont peut-être partis quelques jours, Alix les connait bien et sait le travail que c’est la vie au ranch donc ils ne peuvent malheureusement pas partir en vacances. Il verra bien. En attendant il sera à l’abri et tranquille. Enfin tranquille n’était pas le mot adéquat étant donné qu’à peine fut-il entré dans le chalet, ouvert comme il l’avait prévu, une inconnue vint lui jeter son café en pleins visage, même si la plupart à plus coulé sur ses vêtements de marque qu’autre chose. C’est quoi ce bordel au juste ? « Vous êtes folle ! » Pesta-t-il alors qu’il regardait le dégât sur lui. Rien d’irréparable, ce ne sont que des taches mais c’était quand même chaud, il aurait pu se blesser. « Je suis le fils des proprios et vous vous êtes qui ? » Peut-être que sa mère lui a parlé au téléphone d’une nouvelle dans le coin mais il était sans doute trop préoccupé par autre chose pour relever l’information. Finalement, il fit plus attention à la brune devant lui, très jolie soit dit en passant. Son visage lui dit quelques chose alors il mit court à ses explications pour dire tout simplement : « Et mais on se connait ! » Enfin connaitre est un bien grand mot si c’est effectivement la personne à qui il pense, c’est-à-dire une jeune femme avec qui il a passé du bon temps dans les toilettes d’un bar si vous voyez ce que je veux dire.

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Jeu 14 Juin - 23:36
avatar
It's All My Fault



0%



Messages : 38
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : sara sampaio
Crédits : fligh
Autres comptes : aucun
Âge du personnage : 27 années au compteur.
Nationalité(s) : Américaine.
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Italienne, fonceuse, bornée, débrouillarde et naïve.
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
Carrière, métier ou job : Jockey professionnel et palefrenière. Pratiquant le débourrage de chevaux.
Études (passées ou en cours) : école de jockey, le jumantis.
Hobby : la photographie, le sport.
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Age : 27
[quote="Alix Harding"]


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
Quand la peur frappe, on ne réagit pas toujours de la bonne façon. En ayant peur, j’aurais pu rester dans mon lit me cachant de la personne, de l’animal faisant du bruit dans la cuisine ? Oui, dans ma tête ça aurait pu être un animal. Un raton-laveur ou une connerie du style. Alors écoutant mon courage ou ma bêtise, je m’étais rendu en direction du bruit qui se tenait dans la cuisine. La tasse de thé bien chaude dans les mains, mon cœur battait de plus en plus fort et quand j’eus la personne, du moins l’ombre de cette dernière face à moi, ma tasse se renversa violemment sur cette dernière. Après tout, il ne fallait pas rentrer chez les gens comme ça. Surtout quand un gros orage est présent en plus de ça, autant dire que ce n’était pas une chose qui me laissait heureuse, tout au contraire, j’étais pire qu’une gosse confronté à une méchante sorcière. Pour le coup, j’avais pas besoin de préciser que je n’allais clairement pas m’excuser pour l’avoir arroser de la sorte ce mec qui était encore de dos et que je venais d’asperger. «  Moi folle … c’est vous qui êtes rentré ici ! »   Que je lâchais tout en soufflant, alors qu’il finissait par m’apprendre qu’il était le fils des proprios donc de mes patrons. Je devrais me sentir coupable ? Sans doute, mais pour le coup, c’était lui qui m’avait fait peur et non le contraire. Je le voyais se retourner et d’un coup, je restais muette sans même répondre à ce dernier. Quand il parla du fait qu’on se connaissait, je fronçais tout bonnement les yeux. Jouer la carte du mensonge ou non ? J’inspirais un grand coup avant de lui offrir un large sourire narquois sur mes lèvres. «  Non, ce n’est pas possible, car moi je ne vous connais pas … ou alors vous m’avez croisé vite fait, mais moi je ne vous connais pas ! »   Bravo Bella. Autant dire que pour le coup, quand je me remémorais notre rencontre, cela ne me gênait pas, non ce qui le faisait été le fait que je bossais pour ses parents et que je ne pouvais pas avouer que oui, j’avais couché avec lui. Surtout que cela c’était passé au détour d’un bar, dans des toilettes pire que mitigé. Je ne pouvais pas l’avouer. Je le regardais, essayant d’être convaincante, chose que j’étais clairement capable de faire. Rien à faire de mentir, je ne pouvais pas me retrouver sans travail, surtout que leur cheval était plus que quotté. «  Sinon le fait que vous soyez les fils des proprios, je suis censée vous croire pour quelle raison ? En sachant que vous êtes là et non dans votre grande et belle maison ? » Que je lui demandais, d’un coup j’étais plus méfiante. Je n’avais pas de preuve après tout qu’il était qui il disait dire. «  Qui me dit que vous êtes pas une dingue ? »   J’aurais peut-être du éviter de dire cela dans le fond, car s’il était vraiment un dingue, le lui signaler que j’avais compris et que je n’étais pas si bête pouvait lui donner l’envie de me tuer ? Pas grave, je pouvais me défendre. Je m’arrangeais pour le faire tourner, me souciant même pas que mon thé était réellement bien chaud et bouillant. «  Alors vous êtes qui ? »   Que je finissais par ajouter alors que je me retrouvais à côté de l’étendoir à couteau.



☽☽ Trouble. Émotion. Mélange. Confusion Bouleversement. Frénésie. Égarement. Excitation. Surexcitation. Aliénation. Déséquilibre. Démence. Dépravation...

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Ven 15 Juin - 14:38
avatar
It's All My Fault



80%



Messages : 24
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : Grant Gustin
Crédits : BLINDNESS
Âge du personnage : 30 ans
Nationalité(s) : Americain
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Riche, prétentieux, célibatard, dragueur, PDG
Quartier de résidence : Dans la banlieue de Los Angeles
Carrière, métier ou job : PDG d'une entreprise de lunette de mode
Études (passées ou en cours) : Etudes de commerce
Hobby : Courir, salle de sport
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.

Il pensait venir tranquillement se mettre à l’abris sans déranger personne mais non, au lieu de cela il a pénétré chez quelqu’un et en prime, s’est pris de l’eau chaude dessus. Super l’accueil mais bon, il ne peut pas demander quelque chose d’autre. Il est carrément fautif mais ça ne serait pas connaitre Alix que de ne pas imaginer qu’il peut reconnaitre ses torts. Ça serait totalement faire preuve d’illusion. « Vous auriez pu m’ébouillanter » Et ça lui aurait peut-être fait plaisir en prime. Non mais, sérieusement ? Elle se prend pour lui laisser de l’eau chaude comme ça sans même s’excuser ? « Je ne savais pas qu’il y aurait quelqu’un ! » Sinon il ne serait pas venu comme ça, ça lui semble logique. En tout cas cette histoire fut rapidement derrière lui, autre chose lui torturait le cerveau mais encore une fois ce fut rapide. Il savait qu’il l’avait vu quelque part mais il avait quand même mis quelques minutes pour la resituer. Maintenant il est presque certain. Oui c’était la fille de bar avec qui il s’est envoyé du bar. Elle n’est pas l’unique femme avec qui il couche sans savoir grand-chose mais bon, il a quand même bonne mémoire dans ce genre de chose en général. Et ce, même s’il était légèrement alcoolisé. Autrement dit, il est peut-être un goujat mais pas au point de ne plus se souvenir qui est passé dans son lit. « J’suis pratiquement sûr ! » Si ce n’est totalement mais bon, il se donne une marge d’erreur. Elle a beau faire genre ce n’est pas vrai. Il ne veut pas la croire. Elle ne doit juste pas avoir assumé leur partie de jambe en l’air. Voilà tout. Bon il ne va clairement pas demander directement à l’employée de ses parents si c’est bien avec elle qu’il a baisé il y a quelques semaines mais bon. Faut au moins qu’elle assume. Ce n’est pas honteux non plus. « Mes parents ont dû sortir, ils ont fermé la porte. Ici c’est toujours ouvert j’voulais me mettre à l’abri ! » Comme si c’était une évidence. Il ne va pas non plus sortir sa carte d’identité ou encore son permis. Il ne lui doit rien. Il n’a pas vraiment l’air de comprendre qu’il est chez elle là. Trop habitué seulement à trainer par ici sans que personne ne vive dedans. Il va devoir s’y faire. Enfin, ce n’est pas comme s’il avait encore besoin d’un endroit pour ramener des filles en cachette comme autrefois. « Et vous, qui me dis que vous n’êtes pas une squateuse ? » Bon sa mère lui a surement parlé d’une nouvelle employée sans qu’il n’écoute rien comme d’habitude et personne ne peut squatter ici sans qu’on s’en rende compte rapidement mais quand même. Si elle ne veut pas le croire, il n’y a pas rien de raison que lui le fasse. Il est quand même le fils des proprios, c’est plus à lui de poser des questions même s’il est vrai qu’il est entré dans son chez-elle sans qu’on ne lui autorise ceci. « Alors vous êtes qui ? » Il prit bien soin de redire ses propres mots pour l'interroger. C’est fou comme n’importe où Alix se rend, il se sent comme chez lui. Il est à l’aise partout et ne voit pas pourquoi ça serait l’inverse. Il est devenu vaniteux avec le temps si bien qu’il ne s’excuse même pas d’être venu la déranger et le fait toujours en restant dans le coin.

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Dim 17 Juin - 11:15
avatar
It's All My Fault



0%



Messages : 38
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : sara sampaio
Crédits : fligh
Autres comptes : aucun
Âge du personnage : 27 années au compteur.
Nationalité(s) : Américaine.
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Italienne, fonceuse, bornée, débrouillarde et naïve.
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
Carrière, métier ou job : Jockey professionnel et palefrenière. Pratiquant le débourrage de chevaux.
Études (passées ou en cours) : école de jockey, le jumantis.
Hobby : la photographie, le sport.
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Age : 27


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
J’étais peut être une fille, mais loin d’être sans défense, du moins, je n’irais pas laisser penser ça à quiconque, cela était hors de question. Alors certes, je m’étais juste défendu avec très peu, mais c’était déjà ça. Je le regardais ce mec qui se plaignait d’un peu d’eau chaude, bon certes, elle était sans doute encore bouillante, mais fallait pas rentrer comme ça. « Dommage, je ne l’ai pas fait … j’y penserais la prochaine fois qu’une personne pénètre chez moi …  » Que je lui annonçais, ça sonnait comme une menace, car c’était bel et bien un missile qu’il devait garder au coin de sa tête s’il tentait à nouveau de pénétrer comme ça. La prochaine fois j’aurais bien plus qu’un simple thé, croyais-moi. « Maintenant vous le savez … alors sortez !  » Que je lui disais, il croyait quoi que le jet d’eau chaude était maintenant une invitation à parler ? Il devait être complétement dingue. Puis le mec en question commença à me dire qu’il me connaissait. Je n’avais pas mis long feu à comprendre qui il était. Et autant dire que cette nouvelle ne me réjouissait clairement pas. Il était le fils des proprios, mais aussi le mec que j’avais rencontré dans un bar juste avant d’arriver ici et de coucher avec lui dans les toilettes. Autant dire que malgré que cela ne me gêne pas, ce n’était pas le cas en sachant qu’il connaissait bien trop mes patrons, vu que ces derniers avaient sans doute changé ces couches pleines de crotte et de pise. « Bin votre sûr ne sert à rien !  » Que je disais. Rien de très éloquent. « Malheureusement vous ne me connaissez pas, enfin si maintenant c’est le cas …  » Je le regardais soufflant et secouant la tête avant d’ajouter. « Je suis Bella !  » Je n’avais pas pris le temps de me présenter au bar, du moins dans les toilettes, alors forcément, ce n’était pas grave de lui donner mon prénom. Je finissais par le regarder en haussant les sourcils. « Ils sont partis en week-end !  » Que je lui annonçais à ce dernier qui voulait apparemment rentrer chez lui, chose qui n’est pas le cas. Alors que je l’accusais d’être un dingue, autant dire qu’il tentait de me dire que j’étais une squatteuse, malheureusement pour lui j’avais des preuves moi que j’étais dans mon droit d’être ici ! « Non, je n’en suis pas une … sinon pourquoi la porte serait fermé à clef ? Pourquoi j’aurais les clefs du bureau pour gérer les chevaux et compagnie ?  » Que je finissais par dire avant d’ajouter. « Sinon mon coco c’est quoi ta preuve que tu es bel et bien le fils des patrons ?  » Demandais-je tout en croissant les bras sous ma poitrine. J’attendais sa réponse maintenant, malgré tout j’étais sereine, enfin ça c’était avant de sursauter comme une dingue en entendant un gros coup de tonnerre pas loin de nous. Merde. « Putain …  » Que je criais tout en mordant ma lèvre. « Vous pouvez pas rester ici, en tout cas !  » Non, mais je n’allais pas le supporter durant dix ans




☽☽ Trouble. Émotion. Mélange. Confusion Bouleversement. Frénésie. Égarement. Excitation. Surexcitation. Aliénation. Déséquilibre. Démence. Dépravation...

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Mer 20 Juin - 15:34
avatar
It's All My Fault



80%



Messages : 24
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : Grant Gustin
Crédits : BLINDNESS
Âge du personnage : 30 ans
Nationalité(s) : Americain
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Riche, prétentieux, célibatard, dragueur, PDG
Quartier de résidence : Dans la banlieue de Los Angeles
Carrière, métier ou job : PDG d'une entreprise de lunette de mode
Études (passées ou en cours) : Etudes de commerce
Hobby : Courir, salle de sport
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.

Les menaces d’une femme, ça commence toujours comme ça. Bon peut-être qu’il plaisante sur le coup. Surtout que ça n’a pas vraiment commencé comme ça, il est persuadé de l’avoir vu et même d’avoir couché avec elle-même si elle semble affirmer l’inverse. En attendant il squatte et ne semble pas vouloir partir. Non, il fait vraiment comme chez lui. Comme d’habitude. « Si vous le dites ! » Fini-t-il par répondre, l’air amusé. Elle peut dire ce qu’elle veut, il a une très bonne mémoire visuelle même s’il n’y avait pas une grande lumière lorsqu’ils ont pris leur pied. Il ne connait par les prénoms de toutes les femmes avec qui il a pris du bon temps mais il s’en souvient. Sauf peut-être une femme ou deux où il était bien pompette. « Enchanté Bella, moi c’est Alix ! » Dit-il en la regardant droit dans les yeux avec son regard qui se dit séducteur. Enfin séducteur des bacs à sable peut-être mais au vu du succès qu’il a avec les filles, on peut le croire. A moins que la plupart soient intéressées essentiellement par l’argent ? « Ah je ne savais pas ! » Il ne connait pas toute la vie de sa mère et de son beau-père en même temps et c’est tant pis. Ils sont chacun libres de faire ce qu’ils veulent mais bon, il aurait quand même préféré le savoir avant de se retrouver devant le fait accompli. Bien que la situation là avec la jeune femme ne lui déplait pas tant que ça. C’est le genre de situation qui le fait sourire et qui l’amuse plus qu’autre chose surtout qu’elle a l’air d’avoir un sacré caractère. « Il y a des photos de moi partout dans la maison principale, je peux vous nommer la majorité des majorités et je connais les imperfections de ce chalet car ils y sont par ma faute ! » Le chalet a beau être rénové, certaines de ses bêtises de jeunesse y sont quand même gravé encore bien que ce n’était pas par choix. « Je pourrais être un psychopathe mais pas au point de connaitre tout ça ! » Parler de psychopathe, lui mettre cela en tête ne va surement pas arranger ses affaires mais il mise sur son sourire et ses beaux yeux. Il est persuadé qu’elle y a craqué déjà une fois alors pourquoi pas deux ? « Vous allez pas me faire sortir en plein orage ! » Ça sera totalement son droit mais il espère bien qu’elle fera preuve de gentillesse en évitant qu’il se prenne un coup de foudre en pleine poire. Croisant son regard, il comprit que ce n’est pas avec un simple sourire qu’il allait réussir à rester. « Non sérieusement, je vais pas te bouffer, je vais être sage ! » Il n’a pas fait les yeux du chat potté mais ce n’est pas loin. Il peut être sage, sauf si elle non plus, à partir de ce moment il ne répondra plus de ses mouvements. Enfin il ne va pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Surtout qu’à ce moment-là, le courant se coupa d’un seul coup. « Eh merde ! » Se contente-t-il de répondre mais il ne doit pas être le seul embêté par la situation.

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Jeu 21 Juin - 18:52
avatar
It's All My Fault



0%



Messages : 38
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : sara sampaio
Crédits : fligh
Autres comptes : aucun
Âge du personnage : 27 années au compteur.
Nationalité(s) : Américaine.
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Italienne, fonceuse, bornée, débrouillarde et naïve.
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
Carrière, métier ou job : Jockey professionnel et palefrenière. Pratiquant le débourrage de chevaux.
Études (passées ou en cours) : école de jockey, le jumantis.
Hobby : la photographie, le sport.
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Age : 27


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
Croire en son mensonge allait sans doute le faire paraître bien plus vrai. Alors, non je n’avais pas couché avec ce me … même si c’était totalement faux, j’avais bien couché avec ce mec dont le prénom était un mystère pour le moment. « Oui, je le dis … j’y peux rien si vous vous tapez tous ce qui bouge ! » Je ne réalisais même pas que je venais de me vendre moi-même, pourquoi mon regard se plongeait dans le sien, la chose à pas faire, je venais de me perde dans ses yeux bleus, autant dire que pour le coup, je tentais amplement de ne plus le faire, mais c’était comme inévitable. Le plus bête c’est que je ne m’apercevais même pas de ma gourde au sujet du fait de coucher, il ne l’avait jamais sous-entendu, alors comment je pouvais le savoir ? Bref. Je verrais ça plus tard. « De même Alix ! » Je le regardais finissant presque par me remémorer cette fameuse nuit, j’étais comme toujours à la recherche d’amusement et autant dire que j’avais trouvé de quoi avec ce dernier, et c’était avant de savoir qu’il était le fils de mes patrons. Bref. « Ok ça va on va dire que je vous crois … ça ne veut pas dire que je suis forcée de rester ici avec vous et donc de vous laisser rester ici ! » Soulignais-je en souriant un peu plus. « Les psychopathes connaissent parfois pas mal de chose sur leur victime, vous espériez peut être rencontré la mère de famille pour la violer ou la tuer, qu’en sais-je après tout ? Ou une ancienne employée ? » Mon regard se planta dans le sien, alors qu’il me suppliait presque de ne pas le foutre à la porte, levant les yeux au ciel je soufflais. Alors qu’il ajoutait autre chose, il aurait peut-être dû se taire, m’enfin, je n’allais pas relever, quoi que je le pouvais, mais bon. « Ça va, je ne vais pas vous foutre dehors ! » Je soufflais avant d’ajouter. « En tout cas tentait quoi que ce soit, je connais des bijoux de famille qui pourront vous dire adieu ! » Autant être clair, être capable de ça ? J’étais capable de ça, sans doute, après tout, j’avais dû me débrouiller dans une voiture et en pleine rue, alors oui, fallait être prête à tout même au pire. D’un coup, je n’avais plus la possibilité de le voir. La lumière venait de se couper puis il fallut que la baie vitrée s’ouvre en grand laissant des bourrasques de vent et de la pluie pénétrer dans la pièce où on se tenait, la cuisine. « Putain ! » Moins polie que lui, c’était sûr. Je cherchais à trouver une lampe torche, alors que j’agrippais le bras du jeune homme. « Merde ! » Je restais plantée là un instant avant de l’attirer. « Faut fermer la porte ! » Que je lui disais lâchant cette fois-ci pour attraper la porte et tenter de la fermer, je le sentais derrière moi qui m’aidait ,alors qu’on finissait par y arriver pile au moment où la lumière fût à nouveau, je me retrouvais entre la porte et lui me tournant pour lui faire face sans même me rendre compte que mon tee shirt blanc était devenu transparent de par l’eau de pluie s’étant abattu dessus.




☽☽ Trouble. Émotion. Mélange. Confusion Bouleversement. Frénésie. Égarement. Excitation. Surexcitation. Aliénation. Déséquilibre. Démence. Dépravation...

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Ven 22 Juin - 23:28
avatar
It's All My Fault



80%



Messages : 24
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : Grant Gustin
Crédits : BLINDNESS
Âge du personnage : 30 ans
Nationalité(s) : Americain
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Riche, prétentieux, célibatard, dragueur, PDG
Quartier de résidence : Dans la banlieue de Los Angeles
Carrière, métier ou job : PDG d'une entreprise de lunette de mode
Études (passées ou en cours) : Etudes de commerce
Hobby : Courir, salle de sport
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
Alix ne comprend pas vraiment pourquoi il insiste. S’ils ont couché ensemble alors c’est ainsi, ce n’est pas la mer à boire. Seulement elle ne veut pas l’admettre alors Alix s’amuse avec ça. Un vrai gamin des fois. Autant dire que sa dernière phrase, il l’a bien remarqué et il ne va pas faire comme s’il n’avait pas entendu, bien au contraire. « Me taper tout ce qui bouge ? Je n’ai jamais parlé de partie de jambe en l’air… » Il en est presque certain, elle n’arrivera pas à lui faire douter de ça. Il sourit alors amusé de ce retournement de situation. Il risque pas de la lâcher temps qu’elle n’aura pas admis, surtout pas après ça. En tout cas il est ici, faisant comme chez lui alors que non, il est chez elle et il s’est imposé. « Vous n’allez pas me foutre dehors, on peut faire connaissance, on va surement continuer à se croiser ! » et c’est une idée qui l’enchante bizarrement. L’enquiquiner avec tout ça ou lui faire du rentre dedans ? Il n’a pas encore décidé. « Ça serait possible oui ! » Mais il ne va pas chercher à montrer qu’il est sain d’esprit et qu’il ne veut du mal à personne. Il est qui il est, pas besoin de chercher à se trouver des excuses. De toute façon elle semble le croire donc c’est tout ce qui importe finalement. Finalement peut-être que ce petit moment va s’allonger puisqu’elle accepte qu’il reste. Au vu du temps vaut mieux. Alors il sourit, sans rien dire de plus. La soirée risque d’être amusante, bien plus qu’elle ne l’aurait été si ses parents ne seraient pas partis en vacances il ne sait où. « Je vais rester tranquille alors ! » Joute-t-il seulement. Oui, il y tient à ses bijoux de famille alors il ne veut pas qu’on y touche avec dans le but d’en faire de la purée. Il n’eut pas vraiment de temps pour penser à ça puisque la lumière s’est coupée et que la porte s’est ouverte d’elle-même. Il s’exécuta donc pour l’aider, se retrouvant collé serré à la demoiselle sans avoir d’arrière-pensée. Pour une fois, et oui ça lui arrive. Finalement, il la regarde dans les yeux alors que la lumière revient. Il resta là un moment avant de s’éloigner un minimum, la laissant libre de faire ce qu’elle voulait et surtout de pouvoir la regarder de haut en bas alors que son tee-shirt est légèrement transparent, laissant apercevoir ses délicieuses formes. « Au moins on y voit mieux ! » Il ne dit pas cela en faisant référence au fait qu’il ne lâche pas son corps des yeux mais bien pour meubler le blanc qui s’installait. Alors qu’il la regardait, il essayait de rester discret tout en se disant dans sa tête de ne pas faire de connerie en faisant son lourd sinon il va finir à la flotte c’est certain. « Sinon tu as quelque chose à manger, je fais les pates carbo comme personne ! » Quitte à s’incruster jusqu’au bout, autant faire son boulet. Il sent son ventre gargouiller, il n’a pas eu le temps de manger depuis un moment maintenant. Au moins il se propose derrière les fourneaux, c’est déjà pas mal.

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Sam 30 Juin - 20:05
avatar
It's All My Fault



0%



Messages : 38
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : sara sampaio
Crédits : fligh
Autres comptes : aucun
Âge du personnage : 27 années au compteur.
Nationalité(s) : Américaine.
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Italienne, fonceuse, bornée, débrouillarde et naïve.
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
Carrière, métier ou job : Jockey professionnel et palefrenière. Pratiquant le débourrage de chevaux.
Études (passées ou en cours) : école de jockey, le jumantis.
Hobby : la photographie, le sport.
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Age : 27


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
Merde. Je m’étais fait avoir toute seule comme une conne. « Si tu en as parlé … tu dis tellement de connerie à la minutes que tu ne parviens même pas à te souvenir de tes dires … » Secouant ma tête, je tentais vraiment de le faire passer pour un sénile, pas sûre qu’il tombe dans mes manigances pour le coup. J’avais été peu maligne sur ce coup, je pouvais croiser les doigts pour que ça fonctionne. Bon le foutre à la porte ? Il est vrai que je m’en voudrais forcément si le fils des patrons chope la crève par ma faute, mais je me sentirais bien mieux si j’étais seule et non avec lui avec ce temps de chien trainant dehors. « D’accord. » Autant dire que je disais oui à force de parole, le gars avait réussi à me faire plier, à me faire dire oui. Façon je savais bien lancé les menaces et surtout je savais pertinemment que je saurais amplement les mettre en action, sans aucune peine. Enfin, si mais autant dire que je n’irais pas lui dire si monsieur tente quoi que ce soit, même si je ne saurais sans doute pas contre s’il était un simple inconnu. La soif de connaissance ou plutôt de nouvelles aventures, sauf que lui ce n’était pas nouveau et en plus de ça, c’était tout bonnement le fils des patrons, donc il y avait comme une crois interdiction qui s’était dessiné sur son visage à son insu. Enfin, tout se passa finalement très vite suite à cette conversation où on avait conclu que monsieur Alix pouvait rester avec moi le temps que ses parents ne rentrent. Coupure d’électricité puis peu de temps après la grande baie vitré s’ouvrant sur nous. Trempé jusqu’aux os, j’avais fini par me jeter sur la porte pour tenter de la fermer ameutant et quémandant l’aide d’Alix. Dans toute cette rapidité j’avais été couverte d’eau ayant pris une douche d’eau froide et de pluie d’autant plus. La lumière fût comme si ce n’était qu’une petite coupure. Me retrouvant pris en sandwich entre le corps d’Alix et la fenêtre, je me tournais vers le jeune homme qui pour le coup me surprit. J’aurais presque pensé qu’il aurait tenté quoi que ce soit, mais non, il avait juste décidé de se décaler de quelques pas avant de me regarder de haut en bas, je finissais par comprendre ses dires, mais au final ce n’était pas gênant. Loin d’être pudique dans le fond et encore moins non plus à aller tout montrer comme ça en pleine rue, mais là j’étais couverte, je n’y pouvais rien. Enfin. « Je dois avoir tout ce qu’il te faut pour des pâtes carbo … si tu permets moi je vais me changer.. » Je m’avançais vers lui me pesant deux seconde devant lui. « Ça te permettra de te concentrer sur nos estomacs et non sur mes courbes. » Lui lançant un petit clin d’œil, je le laissais se mettre au fourneau, alors que j’allais me changer, du moins le haut, histoire de ne pas chopper non plus un gros rhume qui me garderait mal durant une bonne semaine. Une fois cela fait je revenais vers Alix qui était en train de se donner à faire à manger. « Ça sent relativement bon ! » Que je lançais alors que je prenais un bout de pain pour aller piocher dans la sauce carbo qu’il n’avait pas encore mélangé aux pâtes. « Wouah ça déchire ! » Lançais en mangeant le bout de pain avec de la sauce, alors que je sortais des assiettes et couverts. « Alors qui t’a appris à faire à manger ? » Question simple et ayant piqué ma curiosité.




☽☽ Trouble. Émotion. Mélange. Confusion Bouleversement. Frénésie. Égarement. Excitation. Surexcitation. Aliénation. Déséquilibre. Démence. Dépravation...

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

le Lun 2 Juil - 0:58
avatar
It's All My Fault



80%



Messages : 24
Date d'inscription : 10/06/2018
Avatar : Grant Gustin
Crédits : BLINDNESS
Âge du personnage : 30 ans
Nationalité(s) : Americain
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Riche, prétentieux, célibatard, dragueur, PDG
Quartier de résidence : Dans la banlieue de Los Angeles
Carrière, métier ou job : PDG d'une entreprise de lunette de mode
Études (passées ou en cours) : Etudes de commerce
Hobby : Courir, salle de sport
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)


Never come in stormy weather. nous ne faisons pas de nouvelles rencontres par accident. Elles sont destinées à croiser notre chemin.
luckyred


Alix & Bella.
La soirée est assez amusante. Essayer de lui faire avouer l’amuse. Faut dire qu’il ne lui fait pas grand-chose à Alix pour passer de bons moments. « Mouais… » Il ne la croit pas vraiment. Mais bon, laissons-lui le bénéfice du doute. Alix ne mettrais pas vraiment sa main à couper sur le fait de ne pas en avoir parlé mais il en est quasiment sûr. Tant pus, elle ne veut pas avouer pour le moment, Alix arrivera bien à lui tirer les vers du nez à un moment ou à un autre. Peut-être pas ce soir, mais il y arrivera un jour, il ne se laisse pas abattre. Bien sûr, il ne dit pas cela car il compte forcément sur le fait de la revoir, revoir ses coups d’un soir ce n’est pas son truc. Mais outre le fait qu’ici il s’agit ni plus ni moins que d’un hasard, il ne faut pas oublier qu’elle travaille pour ses parents et vit ici alors le fait de la revoir est inévitable. Savoir ça d’une femme avec qui il a partagé une partie de jambe en l’air l’aurait clairement saoulé mais là bizarrement, ça ne le gêne pas le moins du monde. Sans doute est-ce parce qu’elle a l’air d’être l’inverse des filles qui lui courent derrière. Pas de risque qu’elle se fasse des films en pensant que c’est sérieux entre eux donc. Après la coupure de courant, il faut croire que la météo joue des tours puisque la grande baie vitrée c’est ouverte et avec la pluie, ça a un peu fait un carnage. La vue est délicieuse mais il en profite pas, il la laisse pas et l’aide même à refermer la porte. Ce n’est pas un pervers de A à Z même si sa phrase finie par tomber : « D’accord, je vais m’y mettre bien que j’aurais bien voulu t’accompagner ! » Plus lourd ou fait pas mais bon, c’est dans son comportement d’être ainsi même si en réalité il y a plus de degré dans sa personnalité que ça. C’est aussi une façon pour lui de plaisanter. « Dommage, la vue était pas mal ! » Il dit cela tout en accompagnant ses propos par un clin d’œil. Il ne va pas se cacher, bien sûr qu’il la regardait. Avec une si belle vue, ça serait vraiment crétin de ne pas en profiter. Bon, ça ne venait pas d’elle puis la pluie a trempé son t-shirt en point d’offrir une belle vue donc c’est un élément extérieur mais quand même. Le résultat reste le même. Bella fini par revenir alors que c’est pratiquement prêt. « Eh manges pas tout, il va plus en rester pour les pattes. J’aurais su que tu étais une goinfre j’en aurais fait plus ! » Bon il en aurait fait plus s’il y avait plus d’ingrédient car clairement lui en fait toujours le plus possible si bien que des fois on peut se demander s’il mange des pates carbonara ou carbonara aux pates. Plus de sauces que de pates, c’est la base. Faut dire qu’outre le temps passé à la salle, il a la chance d’avoir une morphologie qui fait qu’il peut manger caloriquement sans que ça ne se voit forcément. « C’est ma mère. Elle adore la cuisine même si elle ne cuisine plus trop maintenant qu’elle est la femme de. » Pourquoi faire la cuisine quand on a des gens qui sont payés pour le faire à notre place ? Alix sait que ça manque parfois à sa mère et c’est pour cela qu’elle est toute contente de le faire elle-même parfois mais elle doit aussi être contente lors des journées fatigantes de rentrer et pouvoir mettre les pieds sous la table sans bouger le moindre petit doigt. « Alors, ça fait longtemps que tu es ici ! » Ici dans le ranch de son père, ou ici en ville, qu’importe, c’est surtout pour faire la conversation. Il n’est pas son psy ou encore un journaliste voulant faire un article sur elle. Alix a juste toujours appris à faire la discussion et à s’intéresser aux autres malgré le fait que son comportements avec la gente féminine en général reste à désirer.

Re: Never come in stormy weather. #Bellix(1)

Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant