Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

Have a little faith ¶ ft. Alexandra

le Mer 13 Juin - 21:46
Invité
avatar
Invité
Alexandra
Wings are made to fly
luleaby
Have a little faith...
La vie prend un tournant à trois cent soixante le plus souvent quand on ne l’attend le moins. Si bien que souvent on ne réalise pas. Il faut le vivre pour le comprendre. Comprendre cette sensation de vivre hors de soi, être spectateur de ce qui vous appartient normalement. Comprendre cette explosion de sentiments. Un doux mélange entre peur et excitation. La seule variable dans tout cela étant l’inconnu. L’inconnu du futur, l’inconnu du l’autre. De tout. Cette réalité t’avais prise de plein fouet si bien que tu commençais tout juste à réaliser. Tu te réveillais d’un rêve ou bien d’un cauchemar tu dirais. Le cauchemar d’une vie et voilà que tu semblais vivre dans un nouveau rêve. Un nouveau chapitre qui commencerait alors que tu avais cette vive impression d’avoir grillé des étapes. Une nouvelle vie mais pour qui, pour quoi ?! Tu n’étais même pas certaine d’avoir un but. Tu ne te connaissais plus si ce n’est que tu ne t’étais jamais connue. Toujours vécu à la merci des autres. Le problème de grandir dans une secte on n’est jamais maitre de soi. On croit qu’on a le choix mais ce n’est qu’un mensonge pour mieux amadouer le peuple. Alors, quand vient le moment de choisir on se précipite ou on ne sait tout simplement plus quoi faire. Tu avais ce besoin de prendre du recul sur toi, sur ta situation. Comme une envie de t’éloigner pendant cinq minute de lui. S’il n’y avait que lui cela aurait rendu les choses beaucoup plus simples mais sa femme et cet enfant ajouté à l’équation rendait les choses bien plus compliqué. Tu te sentais comme une intruse t’imposant dans leur. Tu te sentais toujours comme l’inconnue du parking dans les yeux de l’homme qui t’avais sauvé d’un triste sort. Tu t’étais levé ce matin avec cette détermination de prendre ta vie en main, de découvrir qui tu étais et ce que tu voulais. La question qui resterait surement en suspens si tu ne trouvais personne à qui en parlais. Oui, tu aurais pu te tournais vers Atlas mais tu avais déjà cette impression de trop lui en demandé et tu ne voulais pas qu’il te voit comme une profiteuse. Alors, après avoir erré dans Los Angeles pendant ce qui te sembla des heures tu tombas sur une affiche qui t’interpellas. Un groupe de parole, tu connaissais ça du moins ça t’étais familier. D’où tu venais tu en avais avec les autres jeunes mais tu n’avais pas l’impression que tu serais à ta place dans une église. Serais-tu simplement quoi dire. Tu ne voulais pas te faire remarquer. Tu n’avais rien à faire là tentais tu de te convaincre. Tu te sentais ridicule, là, planté devant l’entrée à admirer l’affiche et cherchant un signe n’importe lequel qui te donnerais assez de courage pour franchir cette porte.  

@Alexandra Duhamel      
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant