Who really with the money? Feat. Cash

Partagez
Aller en bas
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

Re: Who really with the money? Feat. Cash

le Sam 26 Mai - 21:25
avatar
MEMBER OF THE MONTH



10%



Messages : 578
Date d'inscription : 17/04/2018
Avatar : Daniel 'Fxcking 6ix9ine' Hernandez ♥.
Crédits : Avatar made by Chappas.
Autres comptes : Aucun.
Âge du personnage : 10 années merdiques + 12 années de conneries = 22 ans.
Nationalité(s) : 100% Américain.
Signe astrologique : Taureau
Mon personnage, en 5 mots : Barge, irrespectueux, débrouillard, voleur, casse-cou.
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
Carrière, métier ou job : Futur tatoueur.
Études (passées ou en cours) : Fouteur de merde.
Hobby : Emmerder le monde.
Orientation sexuelle : Pansexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par dépit)
Age : 22
http://www.its-all-my-fault.com/t1460-micah-b-ortiz-il-parait-quhttp://www.its-all-my-fault.com/t1573-micah-b-ortiz-un-jour-je-serais-le-meilleur-dresseurhttp://www.its-all-my-fault.com/t1475-micah-b-ortiz-213-310-1990http://www.its-all-my-fault.com/t1481-unicornboy
Who really with the money?
Who really with the money? Full money, full cash on my thing, on my body.

CASH&MICAH
__________________________________________________________________________
Vos verres se tapent le cul pour trinquer. Tu souris en le regardant et tu bois une gorgée de ton whisky. Il a l'air plutôt cool, ce Cash. Tu lui expliques ta situation, brièvement et rapidement, pas besoin de rentrer dans les détails. Il comprend et il demande pas plus de détails, ça c'est plutôt sympa de sa part. Il répond juste en hochant la tête. Tu lui proposes ton aide, il en veut bien. Tu portes les chaises et tu les poses sur les tables. Histoire de te rendre utile, un petit peu. Et pis t'es pas que et uniquement un petit con, des fois t'es sympa aussi, ça t'arrive, de temps en temps. Tu vois Cash qui change de musique de fond. C'est carrément mieux là! C'est ton style de musique préféré, le rap. Tu sifflotes légèrement en chantonnant et tu termines de lever les chaises. Tu poses la dernière chaise, sur la dernière table. Il te redonne le joint, tu le prends. "Alors comme ça, tu écoutes du rap? A te voir comme ça, j'aurais plus dis genre rock ou métal, tu vois, un peu viking", que tu lui dis en t'adossant à une table, en tirant sur le joint. Tu rigoles un peu, tu te moques pas, c'est pas méchant. Mais son visage à plus l'air de mettre un casque à corne, qu'une casquette à l'envers, quoi. Il te parle un peu de lui, pas de femme ni de gosses. Tu souris en coin et tu lui dis d'un air blagueur, "Pas de femme. Pas de gosses. Pas d'emmerdes, en fait". Par contre, il a une grande famille, quand même. Chose que toi t'as pas. Enfin, t'as une famille de cœur. Enzo et Bambi, c'est comme ton frère et ta petit sœur. Ça veut dire que tu fais un peu dans l’inceste non, en couchant avec Enzo? Beeeurg... Non! C'est juste ton meilleur ami, en fait! Ew. Mais tu te demandes ce que ça fait. "Ça doit faire bizarre, d'avoir une grande famille", que tu dis en souriant. C'est pas de la plainte, c'est surtout de la curiosité. Tu joues pas le malheureux, t'aimes pas ça, toi. T'es très bien tout seul en plus. Tu fumes une dernière fois et tu lui redonnes le joint. C'est vraiment cool et sympa de ta part de t'avoir fait fumer, en tout cas. Il te propose de visiter derrière. Tu le suis. T'as jamais trop été dans les cuisines d'un bar, d'un resto ou ce genre de chose là, toi. T'es curieux de voir à quoi ça ressemble. Si c'est comme dans les films ou pas. Tu le suis. Tu regardes partout. C'est quand même grand! Tu lui demandes, "Ça fait longtemps, que tu travailles ici? T'es tout seul à bosser là?". Tu le regardes et tu t'adosses contre le mur, en souriant. T'aimerais pas ça toi, bosser tout les jours. Mais une fois de temps en temps, pour te faire un peu d'argent ouais, ça peu être cool. T'aimes pas être à la botte de quelqu'un en fait, tu aimes ton indépendance. T'aimerais pas ça en fait, de devoir te lever tous les matins pour aller te casser le cul et être esclave d'un patron. Toi, il te faudrait un boulot où tu puisses faire ce que tu veux, quand tu veux et comme tu veux. Un truc qui existe pas, en fait. Tu ris et tu lui dis, "Moi, je déteste travailler, je préfère voler, c'est plus facile". Tu lui fais un clin d’œil, l'air blagueur. Tu lui dis ça parce qu'il t'a grillé. Si il t'avait pas vu, tu l'aurais pas dit.



"J'pisse du champagne,
viens boire à la bouteille."

«Je marche avec ma clique. Je pense avec ma bite. Si je me réincarne en pigeon, je chie sur la tête d’un flic.» ▬ Si on a les yeux bleus c’est à cause des gyrophares...

Signa by bat'phanie + Punch by Seth Guex

Re: Who really with the money? Feat. Cash

le Jeu 7 Juin - 15:18
avatar
MEMBER OF THE MONTH



70%



Messages : 1088
Date d'inscription : 08/04/2018
Avatar : Travis Fimmel
Crédits : HOODWINK
Autres comptes : nop
Âge du personnage : 32 ans
Nationalité(s) : Américaine - Finlandaise
Signe astrologique : Balance
Mon personnage, en 5 mots : voleur - manipulateur - calculateur - patient - sincère
Quartier de résidence : En dehors de Los Angeles
Carrière, métier ou job : braqueur / barman
Hobby : le jardinnage, la lecture, le VTT
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par dépit)
Age : 27
http://www.its-all-my-fault.com/t1350-cash-e-hayes-this-is-how-ihttp://www.its-all-my-fault.com/t1389-cash-e-hayes-and-the-beat-goes-onhttp://www.its-all-my-fault.com/t1378-cash-e-hayes-213-426-9518http://www.its-all-my-fault.com/t1380-heelscash
J'apprécie le coup de main que me donne le jeune homme, l'air de rien cela me fait gagner pas mal de temps. Micah trinque volontiers avec moi. Je ris quand il fait allusion au type de musique que j'étais susceptible d'écouter. Il y avait bien longtemps que j'avais arrêté de me fier aux apparences alors je trouvais ce commentaire plutôt amusant. - Bah, j'écoute un peu de tout, mais j'avoue que ouais, j'ai une préférence pour le rap, depuis quelques années. Voyant qu'il semble aussi bien apprécier la musique que moi je me permet donc de monter légèrement le son. Il fume sur le joint avec plaisir. Pas de femme. Pas de gosses. Pas d'emmerdes, en fait J'hausse les épaules. -peut-être bien. C'était pas du tout le genre de discours que je tenais habituellement. La raison pour la quelle je n'avais ni femme ni gosse, c'était à cause de ma situation professionnelle, pas pour éviter les emmerdes, je pense bien que si j'avais vécu dans un autre contexte, les choses auraient pu être différentes.

Je me permis de réfléchir un instant sur ce que le sentiment d'avoir une grande famille pouvait procurer. - Bizarre non, quand t'as l'habitude mais ça donne un sentiment de puissance, l'impression de jamais être seul. Je sais que j'ai toujours quelqu'un sur qui compter... Je sais pas ce que je ferais sans eux. C'était la vérité.  On avait grandit ensembles, côtes à côtes avec une mère qui insistait tellement sur l'importance des liens familiaux. Mes frères, ma petite sœur, c'était ma vie, le centre de mon monde, tout le reste était futile et abstrait quand j'y pensais. - Disons que ça donne des priorités dans la vie. J'attrape le joint et le cale entre mon pouce et mon index. Je fume quelques taffes et je finis par l'écraser dans le cendrier.

J'invite Micah à me suivre alors que je m'affaire dans la cuisine. Je commence à remplir l'évier avec la vaisselle qui traîne et à la rincer rapidement avant de tout ranger dans le lave vaisselle. Je laisse mon nouveau camarade faire le tour des lieux et observer comme cela lui chante. Il est curieux, ces questions se font de plus en plus précise, et moi de moins en moins à l'aise d'y répondre. Enfin, jusque là il n'a encore touché encore aucun sujet au quel je ne puisse dire la vérité, mais j'ai comme le pressentiment que cela ne saurait tarder. Je m'affaire à finir de nettoyer la cuisine. - ça fait une dizaine d'année que je travaille ici. C'est une entreprise familiale, c'est ma mère la propriétaire. On est plusieurs à y bosser. De tous mes frères et sœur j'étais probablement le plus assidue ici, celui qui travaillait le plus souvent. Mais je m'assurais comme ça la meilleure des couvertures. Plus les clients me voyaient ici, moins des témoins risquaient de me voir ailleurs.

Sa dernière réflexion m'arracha un rire qui sonna un peu faux peut-être. Voler, plus facile? Je ne peux m'empêcher de répondre. - ça dépend quels vols tu entreprend, je préfère passer ma soirée derrière un bar plutôt que d'aller braquer la banque du coin, risquer ma vie... pour une somme astronomique certes, mais avec de gros risques tout de même. Non, voler n'était pas plus facile, ça en donnait le sentiment c'est tout. Voler c'était surtout un acte anarchique. - Crois moi, je sais de quoi je parle... Voilà, j'avais vendu la mèche et j'avais parlé de trop, mais nous n'allions pas tourner autour du pot toute la soirée. Vu ce que m'avait dit Micah je me permettais de penser que je pouvait lui faire confiance.
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant