Let's go party ! [Aristide]

Partagez
Aller en bas
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

Let's go party ! [Aristide]

le Lun 16 Avr - 17:43
avatar
I'm a Mother Fucker



70%



Messages : 178
Date d'inscription : 16/03/2018
Avatar : Yulia Rose
Crédits : Shiya
Âge du personnage : 23
Nationalité(s) : Franco-Anglaise
Mon personnage, en 5 mots : -Exception des Collins spécialité Hacking
Quartier de résidence : Westside
Carrière, métier ou job : Consultante en sécurité informatique
Études (passées ou en cours) : Informatique
Hobby : Hacking et Parkour
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
http://www.its-all-my-fault.com/t686-helena-collins-like-a-rhttp://www.its-all-my-fault.com/t1160-helena-collins-213-734-2319


LET'S GO PARTY
Si l'amour est une règle et le corps un jeu alors oublions les règles et jouons un peu Feat @Aristide Kendricks
La nuit venait de tomber sur L.A. Je poursuivais mon activité, autrement dit me préparer avec mon amie, juste derrière moi. On discutait tout en se maquillant, un vrai cliché des femmes. Je détestais l’idée d’en faire partie d’ailleurs. C’était pour cette raison que mon maquillage restait discret et mes habits aussi. Une jupe noire, pas trop courte ni trop longue et un chemisier blanc que je glissais dans mon bas. J’enfilais des bottines noires, avec un léger talon. J’aimais bien la simplicité de ce style, ça cassait avec celui de mon amie avec sa robe et sa presque vulgarité.

Je tenais à cette amie, c’était une femme incroyablement gentille mais elle appréciait beaucoup rentrer dans les clichés, un peu le contraire de ce que j’étais. Une fois toutes deux prête, nous partions en UBER, rejoindre la soirée. On riait à l’arrière de la voiture, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas autant apprécié le fait d’être sociable, d’être parmi les gens que j’appréciais. Je ne possédais pas beaucoup d’amis mais le peu qui m’entourait, j’y tenais réellement. Cela me permettait d’oublier un peu l’absence de ma soeur et de tout le reste à vrai dire.

Demination prenait une grande ampleur et je devenais un personnage d’internet incontournable. Nous étions en retard à cause des bouchons. Heureusement, on s’amusait vraiment. Je franchissais la porte d’entrée, les invités étaient tous là. C’était une simple fête, un peu soutenu tout de même mais sûrement pas assez chic pour que je me décide à porter une robe. Je savais parfaitement comment nous allions finir une fois les plus âgés partis. Je saluais quelques visages familiers et je prenais une coupe de champagne, enfin ça y ressemblait tout du moins.

Je m’installais dans le salon, les réunions de la haute, je connaissais cela avec les Collins. J’aimais bien cette ambiance entre les deux, ça me permettait de me sentir un peu plus à l’aise. J’observais autour de moi, l’heure arrivait bientôt où l’ambiance changerait, où je pourrais sortir un joint et la bouteille de Vodka. Pour le moment, je restais cette sage petite Collins. Je m’apprêtais à prendre un autre verre avant de percuter quelqu’un «Ohh je suis dés...»Je m’arrêtais lorsque je remontais mon visage vers l’inconnu qui n’en était pas un. Aristide.

Je l’avais déjà rencontré une fois, à une soirée et je ne saurais quoi en dire. Je l’appréciais, tout ce qu’il créait chez moi, aussi. C’était un bon joueur et moi, une excellente gagnante alors... Nous ne pouvions que nous amuser.

«Aristide... Je te manque au point de me rentrer dedans ? Tu sais, il suffisait de m’envoyer un message !» Je lui offrais un fin rictus, un peu amusée. Dans un petit chuchotement, j'ajoutais«C’est vrai... Tu ne l’as pas. Il faut le mériter, surtout le numéro d’une Collins !» J’attrapais les petits canapés juste derrière lui et j’en engloutissais un, en commençant à repartir dans un petit clin d’oeil discret.
code by bat'phanie


Lost in the shadow

≈ I need time to win my fight, that against myself.

Re: Let's go party ! [Aristide]

le Ven 27 Avr - 17:45
avatar
I'm a Mother Fucker



100%



Messages : 109
Date d'inscription : 28/03/2018
Avatar : Mads Wurms Kristoffersen
Crédits : Junkiie
Autres comptes : Roman Pavlov
Âge du personnage : 27 ans
Nationalité(s) : Franco-américain
Mon personnage, en 5 mots : //
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
http://www.its-all-my-fault.com/t1478-aristide-kendricks-213-737-2892
En ligne
Le tribunal. La cour. Nous attendîmes le verdict. Le silence laisse place à des échos de voix, des messes basses dans l’assistance. J’échange quelques regards avec mon client. Je suis confiant. Tous les yeux sont rivés vers la porte de la salle des délibérations. La tension monte. La porte s’ouvre après de longues minutes d’attente. Le juge et la cour s’installe à nouveau. Mon cœur palpite. Mon client, à mes côtés est extrêmement tendu. Mâchoire serrée. Teint livide. Je sens qu’il ne peut plus tenir en place. Le juge se racle la gorge. Ses yeux balaient la salle, ses sourcils broussailleux font des va-et-vient de bas en haut. Tic corporel. Il commence à annoncer le verdict. Il résume les débats, dans une logorrhée vomitoire. « Compte tenu des éléments en notre possession, les jurés ont statué et ont décidé de relaxer Monsieur Crawford. En effet, son licenciement pour faute grave n’a pas été retenu. En conséquence, son employeur doit s’acquitter de 50 000 dollars de dommages et intérêts et des frais de justice. » Silence. Je me tourne vers mon client. Il est tout sourire. Je sens qu’il a un poids de moins sur ses épaules. Je lui sers la main et fais une accolade. Il me remercie. Il est soulagé. Il s’assit tandis que son épouse et son fils le rejoignent et le serrent dans leurs bras. Une nouvelle salve de merci.

Le cœur léger, je sors du tribunal. Je suis fier du travail accompli. A présent, je déambule dans les rues de Los Angeles. Le temps est au beau fixe. Je décide de faire une halte dans un bar, afin de boire un petit remontant. Je commande un whisky glace à la serveuse. Je savoure l’instant, tandis que je bois une première gorgée du précieux breuvage. Dans ma poche, mon portable vibre. Je glisse ma main et l’en sors. Un message. Un rappel. Une soirée s’annonce. Avec mon travail, ma mémoire l’avait oublié. Je regarde ma montre. Je suis en retard. Je bois d’une traite le reste de mon verre. Je paie l’addition et je sors.

Arrivé chez moi, je m’attèle à me préparer, à me faire beau. Une douche, une touche de parfum. Une chemise blanche, un pantalon et une veste bleue nuit. Pas de chichi. Chic mais décontracté. J’arrive à la soirée. Elle est déjà bien entamée. Le champagne coule à flot. Je reconnais du monde. Quelques mouvements de tête, signe de la main. Un serveur passe avec un plateau de champagne. Je lui souris et récupère une coupe. Ni une, ni deux, je la vide d’une traite, histoire de me désaltérer et repose la coupe vide. Je me retourne et là, je suis percutée par une demoiselle. Elle commence à s’excuser tout en relevant la tête. Helena. Elle m’accuse de lui être rentré dedans. Elle ne manque pas de toupet et fanfaronne, tandis qu’elle engouffre un petit four. Je ne sais trop quoi lui répondre en fait. Tandis qu’elle repart je lui répondis : « Ravi de t’avoir vu, pour une Collins, trente secondes c’est largement suffisant. » Je mime la fatigue, l’exténuation. Elle s’éloigne. Me fait un clin d’œil. « Bonne continuation et mange pas trop, ça va finir par se voir » Si elle croit que je vais la rattraper, elle se fourre le doigt dans l’œil. Je reprends un verre et me retourne vers d’autres perspectives.

Re: Let's go party ! [Aristide]

le Mer 2 Mai - 1:07
avatar
I'm a Mother Fucker



70%



Messages : 178
Date d'inscription : 16/03/2018
Avatar : Yulia Rose
Crédits : Shiya
Âge du personnage : 23
Nationalité(s) : Franco-Anglaise
Mon personnage, en 5 mots : -Exception des Collins spécialité Hacking
Quartier de résidence : Westside
Carrière, métier ou job : Consultante en sécurité informatique
Études (passées ou en cours) : Informatique
Hobby : Hacking et Parkour
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
http://www.its-all-my-fault.com/t686-helena-collins-like-a-rhttp://www.its-all-my-fault.com/t1160-helena-collins-213-734-2319


LET'S GO PARTY
Si l'amour est une règle et le corps un jeu alors oublions les règles et jouons un peu Feat @Aristide Kendricks
L'ennuie du début de cette soirée était presque étouffante. Je restais avec ce style discret. Mon amie me croisait de temps en temps. Elle était heureuse avec son copain. Je n'avais jamais vu des yeux briller comme les siens. C'était beau et léger. Elle apaisait mon coeur rien que par son sourire. C'était amusant, d'avoir ses incroyables moments et d'avoir cette chance là. Je ne connaissais pas tellement cela. Mes meilleurs moments se trouvaient souvent derrière mon ordinateur et à la grande limite, il datait de plusieurs années. Aristide était là, devant moi et je devais l'avouer son répondant ne me laisser pas indifférente. Ca changeait un peu de tout ses personnes, trop occupés qui sont supérieurs pour oser s'opposer aux autres.

C'était ce que j'appréciais chez lui. Il rendait mes soirées horriblement ennuyeuses bien plus intéressantes. Il ne me décevait pas dans sa réponse d'ailleurs à mes petites provocations. J'en étais presque bouchée bée. Mon regard se fixait sur lui et je ne prenais le temps à réfléchir à une réplique. Je m'arrêtais donc dans mon élan de m'éloigner de lui et je me tournais directement vers le jeune homme et je me pinçais les lèvres en plissant les yeux. Non sans un petit rictus en coin qui ajoutait ce petit truc, ce truc qu'Aristide connaissait si bien. Mon envie de jouer, mon envie de répondre, de lui montrer à mon tour que j'étais capable de répondre avec le même tranchant, la même violence, tout en étant d'une grande élégance. C'était rare de trouver ce genre de personnes.

Je ne comptais pas le laisser en paix ou bien m'enfuir. «Ce n'est pas ce que tu disais la dernière fois ça, Aristide ! »  Je gloussais, amusée. Etais-je à la hauteur de sa réponse ? Cela arrivait rarement, que je m'impliques dans une relation comme celle-ci. Tout bonnement puisque je n'autorisais personne à le faire. J'étais trop sur moi-même, trop enfermée dans mon monde pour cela. Depuis mon arrivée à Los Angeles, cela changeait, doucement. Je perdais cette peur de l'autre ou tout du moins, je la contrôlais mieux. Je ne craignais plus de ce qu'ils pouvaient me faire ou ceux à quoi je servais à leurs yeux. Peut-être parce que cela m'importait peu désormais. Mon téléphone vibrait. Je décrochais mon regard d'Aristide pour y jeter un oeil. Je liais l'intégralité de mes activités sur mon pc, particulièrement de sécurité, à mon téléphone. J'esquissais un sourire en voyant le message et je le remettais à sa place. Je venais de finir de traverser le pare-feu d'une entreprise. C'était une excellente nouvelle pour moi mais une très désagréable pour eux. Je relevais le visage vers ce chère Aristide.

Je lui souriais gentiment en ajoutant avec une grande indifférence. «Huum... Je t’appellerai si j'ai besoin d'une balance ! » Je devais même moi je ne pouvais pas m'empêcher de pouffer de rire. Franchement ? Quelle genre de combattante riait à ses propres conneries ? PERSONNE. Mais, je ne pouvais retenir celui-ci. Il était doux et harmonieux presque léger. Et malgré tout cela, le jeune avocat me permettait d'oublier ce qui se passait autour de moi, toute cette soirée ennuyante à mourir. Elle s'approchait de lui en souriant et lui tapotait le ventre du jeune homme avec amusement «Ohhh mais... C'est en début de bedaine ça ? » Je marquais une pause et dans un petit sourire provocateur j'ajoutais «C'est pas très étonnant, ça arrive souvent vers 30 ans... » Je lui faisais un petit clin d'oeil en avalant une gorgée de mon champagne. L'ambiance de la fête allait bientôt changer. Les personnes les plus... Familiales sortaient de la maison. Là, tout allait commencer, enfin. Je n'avais plus aucune obligation de tenir les formes comme je le faisais jusqu'à maintenant. Je détestais réellement les fêtes de bourges. Heureusement que je possédais l'une des meilleure distraction pour me le faire oublier.
code by bat'phanie


Lost in the shadow

≈ I need time to win my fight, that against myself.

Re: Let's go party ! [Aristide]

le Dim 10 Juin - 11:17
avatar
I'm a Mother Fucker



100%



Messages : 109
Date d'inscription : 28/03/2018
Avatar : Mads Wurms Kristoffersen
Crédits : Junkiie
Autres comptes : Roman Pavlov
Âge du personnage : 27 ans
Nationalité(s) : Franco-américain
Mon personnage, en 5 mots : //
Quartier de résidence : Sous un pont quelque part
http://www.its-all-my-fault.com/t1478-aristide-kendricks-213-737-2892
En ligne
La partie commence. La soirée s’annonçait mièvre, sans saveur. Ennuyeuse. Avec Helena, la donne change. La soirée se pimente, s’accélère. Nous jouons, nous nous lançons des piques. C’est notre manière de fonctionner. Nous ne sommes pas dans la retenue. Pas entre nous. Nous sommes cash. C’est toujours un plaisir que de tomber sur Helena. Bien sûr, ma fierté ne le reconnaîtra jamais. Pourtant… Et Vlam ! Voilà que commencent les hostilités. Pris de court, du tac au tac, je ne sus quoi répondre. Finalement, comme le vélo, ça ne s’oublie pas. Je la mets en garde contre une absorption intensive de produits alimentaires loin d’être diététiques. Lors de notre dernière entrevue, les circonstances étaient différentes. « Je n’étais pas dans mon état normal ! » Elle avait surtout joué de ses charmes pour m’emprisonner dans ses filets. Je la vois pianoter sur son téléphone. « Tu as oublié de prendre ta pilule ? ». Demandai-je, bien que je sache pertinemment qu’elle était en pleine magouille et compagnie. Je ne préférais ne pas en savoir plus (sauf si cela touchait à mes intérêts ou à ceux de mes riches clients).

« Je n’ai pas besoin que tu m’appelles pour ça ! J’ai vu suffisamment d’horreurs dans ma vie, pour te voir en plus avec dix kilos en trop ! ». Je la vois pouffer de rire. Je la regarde interrogatif. « Tu as bu combien de coupes de champagne ? ». Elle s’approche de moi. Que prépare-t-elle ? Je n’aime pas ce regard. Elle tapote mon ventre. Je n’aime pas cela. Que va lâcher sa langue de vipère. Un début de bedaine ? QUOI ! Elle se fout de ma gueule là. La bedaine n’existe pas chez moi. Je suis parfait. Pas un pet de gras en trop. Elle se moque de moi. La sauvageonne. Et elle en rajoute une couche. Je trouve qu’elle abuse dans ses propos. Je ne suis pas un déchet. Et son clin d’œil m’achève. Je l’attrape par le bras, je l’attire vers moi. Je mime un baiser dans le cou avant de lui souffler au creux de l’oreille : « Tu veux voir si j’ai réellement de la bedaine ? ». Je répondu à son clin d’œil, avant de m’éloigner avec un une coupe de champagne. « En attendant attention à ta cellulite ! ». L’été approche, ça serait con d’être la grosse tâche sur la place.

Re: Let's go party ! [Aristide]

Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant