Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

Re: Los Angeles, les anges perdus ~ Cash ~

le Mar 5 Juin - 9:54
avatar
I'm a Mother Fucker



40%



Messages : 274
Date d'inscription : 10/04/2018
Avatar : Rachelle Lefevre
Autres comptes : /
Âge du personnage : 32
Nationalité(s) : irlandaise
Mon personnage, en 5 mots : Déterminée. Têtue. Colérique. Impulsive. Bordelique.
Quartier de résidence : South (& San Fernando)
Carrière, métier ou job : Serveuse, petits boulots
Études (passées ou en cours) : Langues (Anglais, Gaellique, espagnol)
Hobby : Randonner dans le Desert d'Anza borrego
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
C'est par la plaisanterie, en se forçant à sourire, à taquiner Cash que Niahm parvient à se détendre suffisament pour le laisser oeuvrer sur sa main blesser. De l'autre, elle caresse le manche de la lame dans sa poche. Au moins, elle n'aura pas tout perdu. Les gestes du jeune guerrier sont clairs, rapides et précis. Il est évident qu'il n'est pas novice dans le traitement de ce genre de plaie. Et probablement d'autres. Il reste évasif sur le sujet et la sylphide ne poursuit pas. Forcer ce genre de thème ne peut rien ammener de bon, elle le sait bien. Il pourrait prendre ses incuries pour une curiosité un peu trop déplacée. Et la méfiance... La méfiance est très mauvaise conseillère, mine de rien, elle l'apprécie, ce viking.

Les sujets changent et sautent, sans lien direct entre eux, sans qu'il n'y ait besoin de fils conducteurs. Ils se retrouvent sur un point inatendu. Niamh ignorait qu'il aimait lire. C'est une découverte plutot plaisante! -Je te laisse 22/11/63, alors. Hum, oui, j'aime bien Simetierre, mais sans plus. Je peux relire sans me lasser sa Tour Sombre par contre.

Mine de rien, il finit son ouvrage. Et ses prunelles bleutées dansent d'amusement à sa réaction à ce qui est en train de devenir son surnom officiel. C'est tellement décalé que c'est absolument parfait. -Mais rien, mon chou. On adore Charles Ingalls, justement. Cette classe, ces chemises... Tout toi!

Ou pas. Mais pas question de lui dire! Il n'a pas ses légumes avec lui? mais quel dommage! Les buveurs retourment à leurs boissons, maintenant que le principal centre d'intéret s'est désagréagé. Un accord est passé et c'est tranquillement que Niamh rejoint le coin cuisine, laissant Cash à son oeuvre d'art. Sauf que... essayer de cuisiner lorsqu'on a une main qui est quasiment immobilisée, c'est presque impossible. Dépitée, l'Irlandaise essaye quand même de préparer quelque chose, mais ne parvient pas à saisir correctement le couteau dans sa main. Pourquoi il a fallut que ce soit sa main droite. De guerre lasse, elle range les oignons et l'ail qu'elle voulait éplucher pour confectionner un plat de pâtes avec une sauce basiques.

-heuuuu.... qu'est ce que tu préfères? Chinois ou Pizza? Parce que là, ca ne va pas être possible en fait! Le ton est agacé, plus contre elle même qu'autre chose. Certes, c'est un peu tôt pour un vrai repas. Mais elle a faim, bordel. Vraiment faim! Elle grimace et vient s'assoir sur le comptoir, en attendant qu'il la rejoigne. Certes, il y a pas vraiment de bavards dans le bar, mais ce serait étonnant qu'ils fument aussi en vue. quoique, elle en sait rien. Elle évite de fumer quand elle bosse. Ca peut lui arriver avant et après, mais jamais pendant. Histoire de garder les sens un peu clairs.

-Je sais pas si je vais pouvoir bosser normalement demain. Si je peux mettre une bande plus fine demain matin, ca jouera peut être. Ce n'est pas si profond que ca. -Et surtout, Niamh a besoin de bosser. Elle ne fait pas partie de la caste d'oiseaux dorés qui peuvent se permettre d'avancer dans les jours sans se soucier du pécunier.

Re: Los Angeles, les anges perdus ~ Cash ~

le Dim 10 Juin - 16:43
avatar
I'm a Mother Fucker



70%



Messages : 1297
Date d'inscription : 08/04/2018
Avatar : Travis Fimmel
Crédits : shadows.
Autres comptes : nop
Âge du personnage : 32 ans
Nationalité(s) : Américaine - Finlandaise
Signe astrologique : Balance
Mon personnage, en 5 mots : voleur - manipulateur - calculateur - patient - sincère
Quartier de résidence : En dehors de Los Angeles
Carrière, métier ou job : braqueur / barman
Hobby : le jardinnage, la lecture, le VTT
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par dépit)
Age : 28
http://www.its-all-my-fault.com/t1350-cash-e-hayes-this-is-how-ihttp://www.its-all-my-fault.com/t1389-cash-e-hayes-and-the-beat-goes-onhttp://www.its-all-my-fault.com/t1378-cash-e-hayes-213-426-9518http://www.its-all-my-fault.com/t1380-heelscash
Nous avions finalement prit soin de la MAIN de la jeune femme, du fond du cœur et en silence, je la remerciais de ne pas poser d’avantage de questions - Merci. Je glissais le livre dans mon sac pour ne pas l'oublier ici. Je comptais bien le lire assez rapidement.  - ah, la Tour Sombre j'ai pas du tout aimé par contre. C'était intéressant de constater que l'on se passionnait pour le même auteur  alors que nous n'avions pas du tout les même références en termes d’œuvres et nos favorites n'avaient rien en commun. Niamh continue de gentiment me chambrer au sujet de Charles Ingalls, cette fois, je fais MINE de rien et je me contente de lui lancer un regard noir mais un sourire moqueur ANIME mon visage.

La jeune femme se dirige vers la cuisine, elle semble déterminée à nous faire à manger. Je la laisse s'éloigner, la FAIM au ventre. C'était loin d'être une mauvaise idée. En attendant je m'étais occupé de rouler le joint qu'elle avait suggérer. Le travail est FINI quand elle revint et le bâton de cannabis minutieusement roulé trône sur le comptoir. Je rempli le verre de Niamh à nouveau et verse un peu de whisky au fond du MIEN. D'un signe de tête je l'invite à me rejoindre et à venir trinquer avec moi. Elle donne alors le choix entre Chinois ou Pizza et j'éclate de rire, comprenant immédiatement le scénario qui venait de se produire en cuisine. En reposant les yeux sur son bandage je compris bien vite qu'elle avait été incapable de cuisiner et elle revenait découragé.

Je me passe une main dans la barbe, prenant une seconde pour réfléchir. C'était une vilaine MANIE mais dès qu'il me fallait un moment de réflexion ce geste me venait naturellement. Je fini par hausser les épaules. - Va pour du Chinois, qu'en dis tu? Je m'équipe alors d'un briquet et j'allume d'un geste assuré le joint que je viens de rouler pour nous deux. Les premières bouffées de fumée me fond rapidement oublier cette journée épuisante, qui avait plutôt mal commencé. Puis je réalisai qu'en plus elle se terminait finalement plutôt bien, en bonne compagnie du moins. Je tend le joint à mon AMIE, lui adressant un bref sourire. Je fouille alors dans un des tiroirs du bar et je trouve le pamphlet publicitaire du restaurant Chinois du coin. J'AIME particulièrement ce petit établissement, ça ne payait pas de mine mais la bouffe y était excellente. J'y jette un oeil rapide et le tend à Niamh. - Je te laisse choisir, pour moi c'est tout vu, se sera le porc au caramel!

Au sujet du travail, je fronce les sourcils - Bande plus FINE ou pas, je sais pas tellement comment tu vas t'en sortir, il vaudrait peut-être mieux que tu prennes au moins un jour de repos, tu crois pas? Il ne fallait pas qu'elle se sente obligée de venir travailler, et si ce n'était qu'une question d'argent, ils pourraient toujours s'arranger. -Un congé payé si tu veux. Je lui adresse un clin d’œil. J'imaginais que même si cette coupure n'était pas catastrophique, elle pouvait s'avérer très gênante pour réaliser certaines tâches. - On trouvera forcément quelqu'un pour te remplacer, je peux demander à Loan. Il me semblait que mon petit frère ne bossait pas demain.

Re: Los Angeles, les anges perdus ~ Cash ~

le Ven 29 Juin - 10:38
avatar
I'm a Mother Fucker



40%



Messages : 274
Date d'inscription : 10/04/2018
Avatar : Rachelle Lefevre
Autres comptes : /
Âge du personnage : 32
Nationalité(s) : irlandaise
Mon personnage, en 5 mots : Déterminée. Têtue. Colérique. Impulsive. Bordelique.
Quartier de résidence : South (& San Fernando)
Carrière, métier ou job : Serveuse, petits boulots
Études (passées ou en cours) : Langues (Anglais, Gaellique, espagnol)
Hobby : Randonner dans le Desert d'Anza borrego
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Pas aimé la Tour Sombre? Niamh lui adresse le même regard qu'elle aurait si il venait soudainement d'avoir des cornes lui poussant sur la tête et des sabots à la place des pieds- Hérétique! -Réplique t'elle avec un léger rire dans la voix. Mais elle n'essaiera pas vraiment de le faire changer d'avis à propos de la Jupiter de l'oeuvre de King, c'est bien trop particulier. La cuisine se retrouve rapidement être un challenge plus compliqué qu'elle ne l'avait prévu. Sa main pulse et reste douloureuse. Pas au point de vouloir des anti-douleurs mais elle peut sentir les élancements qui la parcourent lorsque tente de fermer la main sur un couteau. Impossible de couper quoique ce soit avec le bandage, sa prise n'arrête pas de glisser. Et son habilité ambidextre est... inexistante.

Cash l'invite à le rejoindre avec un verre de whisky et le joint. Décidement, en ce instant, il précède ses demandes. Elle jette un coup d'oeuil aux aliments qu'elle avait sorti et range les plus perrissable, laissant le reste pour l'instant. Flemme. Avec un soupire, elle vient se poser à nouveau sur le comptoir, ses jambes pendant négligement dans le vide. Sans renverser l'alcool. Faut pas déconner. Elle prend sans hésitation l'herbe qu'il lui tend, lui adressant un sourire de remerciement alors qu'il décide de la suite immédiate. -Chinois, parfait! -En plus ca fait un moment et le take out du restau est de qualité. Exactement ce qu'elle veux pour l'instant. -Hummm.... On se partage des nems et je pense que je vais prendre une soupe au canard laqué. -Elle ne mentionne pas les desserts. Elle n'a jamais été très impressionnée par les sucreries asiatiques.

Pendant qu'elle compose le numéro et commande leur repas, il enchaine sur un possible repos. Elle grimace. Niamh n'aime pas ce genre de situation. Certes, elle est loin de compter ses heures et elle est toujours bien payée. Ils ont une relation assez souple professionnalement, qui est plus basée sur le bon sens et l'entente mutuelle que régit par les regles fixes d'un contrat. Ils n'ont jamais eu vraiment besoin de cela. Mais là, elle voit pas comment elle pourrait assurer un service de manière efficace. Pas avec une main inutile. Tout comme il lui est impossible de refuser que  cette journée off soit payée. Gosh, elle est blasée de devoir compter le moindre cent. C'est dans ce genre de moment que l'Irlande lui manque. Terriblement. Elle avait une vie bien plus stable. A l'heure qu'il est, elle serait probablement toujours avec  Catham et Ne... .Sauf que Neill etait un mensonge, non? Que le reste est partie en fumée. Son regard est devenu plus dur. Plus sombre. Une fissure dans le masque enjoué et serein qu'elle a construit si délicatement et concensieusement depuis quatre. La double trahison de son amant pique toujours. Celle qu'elle a eu envers son frère plus encore. Il faut qu'elle prenne son courage et qu'elle se force à le joindre. Qu'elle cesse de reculer encore et toujours. Si c'est l'herbe qui la rend aussi mélancolique, elle ferait mieux d'oublier tout de suite!

-D'accord pour une journée et on regarde après demain ce que cela donne,. Finit elle par admettre avec une certaine mauvaise grace. Elle rend le joint à Cash, gardant la fumée de sa dernière taffe quelques seconde de plus dans les poumons avant de la relacher. Une gorgée de whisky, alors qu'un demi sourire revient sur ses lèvres. -Il faut vraiment que tu te mettes au Whisky irlandais, Darling. Il n'y en a pas de meilleur. -Revenant ainsi sur l'un de leur terrain de discorde favoris, sans qu'il n'y ait pourtant d'épines dans sa voix.

-Tu avais quelque chose de prévu pour ce soir? Je veux pas non plus te monopoliser! Tu dois avoir mieux à faire que d'être mon infirmier?
Non qu'elle se plaigne de sa compagnie, au contraire. Elle se sent à l'aise avec lui. Elle peut déposer les armes. Niamh descend du comptoir pour venir s'assoir à ses cotés, faisant tourner le liquide ambré dans son verre. Elle commence à se sentir fatiguée malgré sa faim. Entre son service et l'épisode du parc, elle n'a pas vraiment eu un temps très calme. Elle pose un coude sur la surface lisse, sa tête reposant dans sa paume, le regard tourné vers lui. Avant d'ajouter avec un soupire- Et bordel, faut que je me trouve une salle d'entrainement. Parce que là, c'était franchement pitoyable! Je te jure qu'à vingt ans, des mecs comme ca, je les étalais sans même avoir besoin d'y penser. Je suis vieille, putain.

Re: Los Angeles, les anges perdus ~ Cash ~

le Sam 30 Juin - 15:31
avatar
I'm a Mother Fucker



70%



Messages : 1297
Date d'inscription : 08/04/2018
Avatar : Travis Fimmel
Crédits : shadows.
Autres comptes : nop
Âge du personnage : 32 ans
Nationalité(s) : Américaine - Finlandaise
Signe astrologique : Balance
Mon personnage, en 5 mots : voleur - manipulateur - calculateur - patient - sincère
Quartier de résidence : En dehors de Los Angeles
Carrière, métier ou job : braqueur / barman
Hobby : le jardinnage, la lecture, le VTT
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par dépit)
Age : 28
http://www.its-all-my-fault.com/t1350-cash-e-hayes-this-is-how-ihttp://www.its-all-my-fault.com/t1389-cash-e-hayes-and-the-beat-goes-onhttp://www.its-all-my-fault.com/t1378-cash-e-hayes-213-426-9518http://www.its-all-my-fault.com/t1380-heelscash
Niamh s'occupe de commander. J'apprécie le geste, je n'étais pas vraiment fan de ce genre d'entretient téléphonique, je stressais, bafouillait et finissait toujours par commander quelque chose dont je n'avais pas vraiment envie. A la remarque sur mon whisky je prend un air faussement outré. - mais je demande que ça, j'attend que tu m'offres une bouteille ma chère. Et comme pour lui prouver que le mien n'était pas non plus imbuvable, je vide d'une traite ce qu'il restait dans mon verre avant de me resservir. Le joint passe d'une main à l'autre alors qu'une fumée épaisse s'échappe au dessus de nos têtes. Entre les vapeurs d'alcool et de cannabis il y avait de quoi se trouver assez décontracté à présent. Je pivote sur mon siège et allume le chaîne hi-fi posé sur une étagère derrière le bar, un peu de musique ne fera qu'amélioré la situation déjà plutôt agréable. Il y avait dans le lecteur une compilation de morceaux en tour genre, de style et d'horizon différent, pour tous les goûts. C'était un CD que je passais souvent quand le bar était ouvert, chacun y trouvait son compte et moi je ne m'en laissais pas.

La jeune femme me demande alors si j'ai des projets pour la soirée. Je secoue la tête - Non rien de prévu t'inquiète pas pour ça. Effectivement, cette journée avait commencé sans but particulier, et plutôt mal même, mais ma rencontre avec Niamh m'avait donné une plutôt bonne occupation, les heures étaient maintenant passé, plus vite que je ne l'aurais cru. Mais rien d'autre ne m'attendais ce soir là. - Puis tant que j'ai rien mangé tu te débarrassera pas de moi. Mes lèvres s'étirent en un sourire moqueur.

Je ris quand elle m'explique qu'il est temps qu'elle reprenne l'entrainement. Je hausse les épaules, faut dire qu'elle se débrouillait plutôt pas mal comme ça, alors c'était dur d'imaginer qu'elle puisse être encore plus efficace. - Ah passé les vingt cinq ans, rien ne va plus. Je ris légèrement, j'étais un peu dans cette situation aussi, je sentais qu'avec le temps je n'avais plus la performance physique ou les réflexes que dix années plus tôt mais je m'étais vite fait une raison, puis franchement, ce genre de situation il valait mieux les éviter. - Vaut pas mieux plutôt espérer que tu recroises plus de mecs comme ça? L'idée que Niamh ai encore a affronté ce genre de type, seule, ne me plaisait pas particulièrement, aussi séduisante soit-elle dans une telle situation. J'étais pas un homme terriblement protecteur, mais je n'avais aucune envie de savoir les personnes que j'aimais dans des moments pareils. Je me penche vers elle, je plisse légèrement les yeux, un petit rictus se dessine sur ma bouche, mon air se veut à la fois mystérieux et rieur. - je serais pas toujours là pour te sortir d'un mauvais pas... j'attrape le joint qu'elle à entre les doigts pour fumer à mon tour. Je souffle la fumée sur le visage de Niamh qui disparaît un bref instant dans les volutes. Je lui adresse un clin d’œil.


Do you walk in the valley of kings?  
Do you walk in the shadow of men? ▬ Who sold their lives to a dream? Do you ponder the manner of things, in the dark.  ▬

Re: Los Angeles, les anges perdus ~ Cash ~

le Lun 30 Juil - 10:22
avatar
I'm a Mother Fucker



40%



Messages : 274
Date d'inscription : 10/04/2018
Avatar : Rachelle Lefevre
Autres comptes : /
Âge du personnage : 32
Nationalité(s) : irlandaise
Mon personnage, en 5 mots : Déterminée. Têtue. Colérique. Impulsive. Bordelique.
Quartier de résidence : South (& San Fernando)
Carrière, métier ou job : Serveuse, petits boulots
Études (passées ou en cours) : Langues (Anglais, Gaellique, espagnol)
Hobby : Randonner dans le Desert d'Anza borrego
Orientation sexuelle : Curieux(se)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Lui offrir une bouteille? pourquoi pas. Niamh aime bien l'idée. Et pour le coup, il le mérite vraiment. Un petillement dans ses prunelles alors qu'elle lui répond - Je garde la proposition en tête! Il ne tarde pas à défendre l'honneur de son propre breuvage et cette fois, c'est un éclat de rire qui résonne en contrepoint. L'irlandaise attrape à son tour la bouteille et se sert une nouvelle fois, de manière plus légère. Une gorgée qu'elle boit, tranquillement. Entre le ventre vide, le joint et l'alcool, une confortable chaleur envahit lentement ses gestes. Ses gestes sont plus ronds, plus déliés. La nervosité, la brusquerie qui ne l'accompagne relachent un peu leur emprise sur son systhème nerveux et elle se détend.

Quelques notes de musique viennent rejoindre la mélodie de leur conversation. Un fond parfait, l'Irlandaise reconnait parfois certaines chansons, sans pourtant fixe son attention sur celles ci. Elle garde sa main valide en appui sur le comptoir, alors que la nourriture promise ne devrait plus tarder, ce qui ne sera pas trop tôt. Cash l'assure de son temps libre, et cela lui convient parfaitement, le tour que prend ce début de soirée promet d'être bien plus détendu que l'après midi. -Aucune envie de me débarasser de toi. lui assure t'elle, sa main blessée s'anesthésiant doucement, ne laissant plus qu'un souvenir pulsant dans un coin de sa tête. -Par contre, je sais pas si je vais être en état de rentrer chez moi si on continue à ce rythme! Booze, Beuh, bouffe. Elle n'était pas en voiture, mais les transports publics ressemblent plus à un cauchemar pour le moment. Niahm décide d'y reflechir plus tard. Beaucou plus tard. Un long soupire qui trahit la tension qui se dissipe peu à peu. -Avoue que tu n'es qu'un ventre à patte, Cash!

Elle grimace. Ses vingt cinq ans. Elle était encore en Irlande. Elle venait de croiser la route de Neill et pensait connaitre là son second amour. Et dernier. Niamh sent sa machoire se crisper. Non. Ses ving cinq et leur promesse n'étaient qu'une illusion qui s'est revelée bien cruelle. Elle se contente d'ajouter d'une voix plus basse, plus sombre -Je ne regrette pas ces années là. -Non. Elles ont marquées le début d'une spirale infernale. Ces derniers mois, le passé qu'elle croyait avoir entéré remonte de manière brutale à sa surface de ses reflexion. Quatre ans. Quatre ans que Catham est en prison. Quantre ans que l'Ira la recherche. Quatre ans que Neill a revelé la profondeur de sa trahison, la manière dont il l'a piégé. Calcinant. Niamh refuse de retomber dans cet état proche du despespoir qui était le sien lors de ses premiers mois aux Etats Unis.

C'est la surprise qui prend le dessus à sa reflexion. Cash détourne la Sylphide de ses pensées pieuvre. Elle n'a plus guère l'habitude de ce genre de considération à son égard. Ses amants d'une nuit ou de quelques semaines ne restent pas suffisement dans son lit pour qu'elle leur permette de developper ce genre de pensée. -Tu t'inquiétes pour moi? T'es un amour, Cash. La plupart du temps, je m'en sors bien! Je pense que dès que ma main sera à nouveau entière, je vais réellement me re entrainer. Peut être le Krav Maga. Ou une variante de la boxe. -Non. Sans doute pas la Boxe. Là encore, trop de souvenirs d'un passé tumultueux. Est ce qu'Uaine est encore en prison à Dublin? Non. Il doit être sorti. .- Et puis.. tu sais où j'habite hein... Si ce sont pas ces types là, ce seront d'autres. Même si il n'est jamais venu chez elle, quand elle a remplit ses papiers, elle a indiqué son adresse. Il est difficile de faire plus mal famé que ce coin de Venice Beach. Mais la présence de la Mer lui est indispensable.

-Et moi qui croyait avoir trouvé un prince sur son cheval blanc, tu viens de détruire toutes mes illusions! -Yerk. Non, ce n'est vraiment pas ce qu'elle recherche. Elle est bien trop indépendante pour supporter ce genre d'attention au long terme. Mais de temps en temps? Ce n'est jamais désagréable -Tu étais là aujourd'hui, cela me suffit! La fumée les sépare quelques secondes, nuage éthéré. Quand il se dissipe, Niamh pose son index sous le menton de Cash et attire son visage vers elle. Elle dépose un baiser léger sur ses lèvres. Prenant le temps de savourer le contact de sa bouche sous la sienne. Puis elle se redresse. Un peu. Lui laissant le choix de s'écarter ou non. Après tout, elle ignore si il a une copine en ce moment ou non.

Re: Los Angeles, les anges perdus ~ Cash ~

le Mar 7 Aoû - 14:18
avatar
I'm a Mother Fucker



70%



Messages : 1297
Date d'inscription : 08/04/2018
Avatar : Travis Fimmel
Crédits : shadows.
Autres comptes : nop
Âge du personnage : 32 ans
Nationalité(s) : Américaine - Finlandaise
Signe astrologique : Balance
Mon personnage, en 5 mots : voleur - manipulateur - calculateur - patient - sincère
Quartier de résidence : En dehors de Los Angeles
Carrière, métier ou job : braqueur / barman
Hobby : le jardinnage, la lecture, le VTT
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par dépit)
Age : 28
http://www.its-all-my-fault.com/t1350-cash-e-hayes-this-is-how-ihttp://www.its-all-my-fault.com/t1389-cash-e-hayes-and-the-beat-goes-onhttp://www.its-all-my-fault.com/t1378-cash-e-hayes-213-426-9518http://www.its-all-my-fault.com/t1380-heelscash
Niamh ne prévoit pas de se débarrasser de moi, c'est une bonne chose, nous voilà sur la même longueur d'onde, sa réflexion l'amène à considérer un instant le fait qu'elle ne puisse rentrer chez elle. Un haussement d'épaule accompagne mes mots - Y'a un canapé dans le bureau derrière, manque pas de place pour dormir, t'inquiète. Effectivement, j'étais un homme, je tenais plutôt bien l'alcool et le cannabis faisait partit de mon quotidien en quantité considérable, mais pour le coup nous n'y allions pas de main morte et je sentais déjà les vapeurs d'alcool altérer légèrement la réalité, mon jugement et tout ce qui m'entourait. L'estomac vide n'aidait pas, et un ventre sur patte je l'était très certainement, j'approuve un vif signe de tête, comme un gamin affamé à qui l'on demande s'il veut aller au Macdo. Brusquement, mon amie s'égare dans ses réflexions et elles ne semblent pas toutes roses. Je l'observe un moment sans rien ajouter... S'aurait été maladroit et stupide, ne sachant même pas ou l'avait porté ses pensées, cela ne me concernait peut-être pas, je pince les lèvres quand elle lance qu'elle ne regrette pas ces années. Je savais qu'elle n'avait pas eu un passé des plus simple, et je remue légèrement la tête en signe de compréhension.

Cette phrase me froisse légèrement, allez savoir pourquoi, orgueil touché peut-être... Mais après tout il n'y avait pas de honte à le dire, oui dans ce genre de situation il était plutôt légitime que je m'inquiète pour elle. Je savais Niamh débrouillarde et capable de se défendre, si elle se mettait au krav maga encore plus, mais je ne pouvais m'empêcher de ressentir une pointe d'inquiétude à la savoir aux prises avec une bande de malfrats, sans que le hasard ne me porte sur les lieux. Niamh était une jeune femme courageuse, et pas trouillarde pour un sou, mais c'est cela qui me faisait grincer des dents, quand on a peur de rien, on se met trop facilement en danger. Mais au fond elle n'avait pas tord, si c'était pas ces types là, ce serait d'autres. - Alors tâche de garder ce couteau, et entraîne toi religieusement! Je n'étais pas son père après tout, je n'allais pas lui interdire de se mettre en danger. Et puis c'est comme ça que je la connaissais et l'appréciais de toute façon.

Un prince sur son cheval blanc? Je hausse un sourcil, dubitatif, je n'avais certainement pas grande chose d'un prince. Cela m'arrache un ricanement, mais je retrouve rapidement mon sérieux. Tu étais là aujourd'hui, cela me suffit! Ses mots restent suspendu en l'air, je vois un visage et une tignasse rousse s'approcher de moi, deux lèvres qui arrivent vers les miennes et avant même que je n'ai le temps de réagir ou d'ajouter quoi que se soit elle se pose sur les miennes. Le comptoir du bar nous sépare, ce n'est pas une mauvaise chose car je lui aurait certainement sauté dessus. Je sens la douceur de sa peau effleurer ma bouche, c'est un simple baiser, doux, délicat, mais il réveille quelque chose en moi qui se manifeste par un étrange frisson le long de l'échine. Je tend la main et la pose sur sa joue, retenant son visage. Je n'ai pas envie qu'elle recule, je me penche à mon tour et lui rend son baiser avec un peu plus d'envie

quelqu'un tambourine alors à la porte du bar. Je sursaute brusquement, je soupire, reprenant contact avec la réalité, ma main quitte le visage de Niamh, le caressant doucement au passage, avec une pointe de regret. Le livreur n'aurait pas pu choisir un meilleur timing... Je la regarde, à la fois amusé, embarrassé, et déçu que ce moment soit interrompu. - Oups! J'éclate de rire devant la splendeur de la situation, on aurait pu faire mieux. Je soupire de nouveau, porte le joint à mes lèvres et me dirige vers la porte, je me doutais que le livreur ai quelconque problème avec un pétard si bien roulé! J'ouvre la porte, récupère la commande et tout en payant lui laisse un généreux pourboire, il me remercie et je claque la porte derrière lui. Je reviens vers le bar, un sourire amusé toujours figé sur mon visage. - Manger c'est bien aussi... je pose le tout sur la table et commence à tout déballer. Je jette un regard du coin de l'oeil à Niamh, curieux de savoir à quoi elle pouvait penser en cet instant... étrange.


Do you walk in the valley of kings?  
Do you walk in the shadow of men? ▬ Who sold their lives to a dream? Do you ponder the manner of things, in the dark.  ▬

Re: Los Angeles, les anges perdus ~ Cash ~

Contenu sponsorisé
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant