Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

Reload your gun and press the trigger | FT. Théodora

le Ven 13 Avr - 18:24
avatar
It's All My Fault



80%



Messages : 181
Date d'inscription : 29/03/2018
Avatar : Evan Rachel Wood
Crédits : Hoodwink (avatar) ; bat'phanie (signa)
Autres comptes : Basileus ( Adam Driver)
Âge du personnage : 28 ans
Nationalité(s) : Russo-américaine
Signe astrologique : Scorpion
Mon personnage, en 5 mots : Mesquine ○ Puérile ○ Cynique ○ Snob ○ Insouciante
Quartier de résidence : South (& San Fernando)
Carrière, métier ou job : En stage pour décrocher un Certificat d’Apprentissage de la Délinquance.
Études (passées ou en cours) : Un diplôme de commerce obtenu sans ferveur pour satisfaire les intérêts du paternel.
Hobby : lire, voir, écouter tout ce qui implique le chaos ○ collectionner des breloques russes ○ claquer l’argent de papa ○ s’improviser penseur de Rodin
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
Age : 28
http://www.its-all-my-fault.com/t1193-ochrate-sokolov-some-like-http://www.its-all-my-fault.com/t1296-ochrate-sokolov-when-you-play-the-game-of-badge-you-win-or-you-diehttp://www.its-all-my-fault.com/t1297-ochrate-sokolov-213-237-0750http://www.its-all-my-fault.com/t1437-s-ochrate
Reload your gun and press the trigger
Théodora & Ochrate

« The fascination of shooting as a sport depends almost wholly on whether you are at the right or wrong end of the gun. »
La rue bourdonnait de vie, entre les vrombissements des voitures et les bruits de discussions jetées en l’air par les passants, Ochrate ruminait dans son coin, adossée à un mur. Elle n’avait pas l’habitude d’arriver à l’heure, encore moins à l’avance, et voir qu’elle avait quinze minutes d’avance l’agaçait. Les néons de l’enseigne du stand de tir grésillaient et réverbaient leurs lumières crues sur sa veste en cuir. Elle détestait attendre, elle était comme ça l’Ochrate, petit ratel furieux trop habitué à être servi de suite. Dans cette cohue ambiante, une église qui se trouvait sur la voie d’en face attira son attention. Les pierres de taille qui la bâtissaient jurait avec le gris métallique des façades qui l’entouraient. Élément archaïque perdu dans la jungle moderne. Ses pieds se décollèrent d’eux même pour aller à l’encontre de la Maison de Dieu, avec l’envie de voir si elle pouvait rivaliser avec les églises de sa ville natale. Dans cette modeste église aux pierres rongées par le temps, les chuchotis des dévots se mélaient aux bruits feutrés des pas foulant le sol dallé. Ochrate observait d’un oeil peu convaincu les vitraux ornant les bas-côtés, leurs couleurs étaient ternies par la poussière accumulée. Son regard glissait sur quelques tableaux illustrant des scènes du Nouveau Testament, mais ils ne trouvaient pas grâce à ses yeux. Face à l’opulence des icônes orthodoxes présentes dans les églises de Moscou, baignées dans l’or et aux visages lisses comme du marbre, ces tableaux là faisaient pâles figures. Ils semblaient ternes et insipides avec leurs couleurs terreuses. Elle fit le tour de l’église, observant les fidèles qui défilaient dans le confessionnal pour expier leur péchés et demander grâce. Machinalement, elle sortit son téléphone du sac pour vérifier l’heure affichée dans le coin de l’écran. Théodora devait sûrement être arrivée maintenant. Tout en ressortant dans la rue, les souvenirs de la rencontre avec cette jeune femme lui revenaient en tête. Elle avait toujours détesté participer aux galas de charités organisés par sa mère, cette hypocrisie où les puissants se réunissaient pour s’acheter une conscience, se délestant de leur porte-monnaie pour aider les plus démunis tout en en s’enfonçant des toasts de caviar dans leurs bouches grasses. Emprisonnée dans ses carcans de tissus Chanel ou Prada, obligée de sourire à la manière d’un pantin, Ochrate n’avait jamais su y trouver sa place. Jusqu’à ce qu’elle y fasse la rencontre de Théodora Oleszek. Une beauté froide comme l’eau des arctiques mais qui contenait un caractère sulfureux digne des volcans italiens. Une personnalité suffisamment atypique pour accrocher l’intérêt de l'aristocrate. Quelle n’avait pas été la surprise de cette dernière en apprenant qu’en plus d’être une pianiste émérite, Théodora fréquentait un stand de tir. Pour Ochrate, une telle opportunité ne pouvait pas lui passer sous le nez. Depuis qu’elle avait élu domicile dans le South, elle devait cohabiter avec cette sensation détestable de se sentir en sécurité nulle part. Rien ne se passait comme dans ses films ou jeux vidéos, ici, il n’y avait pas de vies supplémentaires si on se faisait descendre. Avoir une arme et savoir s’en servir ne serait pas de trop pour se balader dans les rues l’esprit tranquille. Et voir la tête de Myles lorsqu’elle le menaçerait de lui loger une balle dans la tête s’il continuait à la chercher valait tout l’or du monde. Devant le stand de tir, Théodora venait effectivement d’arriver. “ Hey, ça va ?” l’apostropha Ochrate alors qu’elle allait à sa rencontre. “ J’espère que t’es en forme parce que je suis motivée à vider mon chargeur dans les cibles.” Ses yeux brillaient d’excitation et son sourire de hyène revêtait un caractère presque lugubre, Ochrate jubilait de tenir une arme entre les mains.
(c) DΛNDELION

@Théodora Oleszek



Maybe this time I can be strong, but since I know who I am, I'm probably wrong. Maybe this time I can go far, but thinking about where I've been ain't helping me start. It takes a monster to destroy a monster.

SOME LIKE IT VIOLENT

Re: Reload your gun and press the trigger | FT. Théodora

le Sam 28 Avr - 14:59
avatar
I'm a Mother Fucker



80%



Messages : 323
Date d'inscription : 09/03/2018
Avatar : zhenya katava
Crédits : bleu amer (avatar)
Autres comptes : zeke
Âge du personnage : vingt quatre ans
Nationalité(s) : russe & américaine
Signe astrologique : Verseau
Mon personnage, en 5 mots : blabla
Quartier de résidence : Northeast
Carrière, métier ou job : pianiste de renom.
Études (passées ou en cours) : langues et civilisations étrangères.
Hobby : boxe, sport de combat, violon, champ de tir, danse.
Orientation sexuelle : Bisexuel(le)
Situation sentimentale : Célibataire (par choix)
http://www.its-all-my-fault.com/t209-dora-oleszek-whatever-ihttp://www.its-all-my-fault.com/t657-theodora-oleszek-here-we-gohttp://www.its-all-my-fault.com/t658-theodora-oleszek-213-824-6651http://www.its-all-my-fault.com/t1081-doratheexplorer
Reload your gun and press the trigger
Théodora & Ochrate


« The fascination of shooting as a sport depends almost wholly on whether you are at the right or wrong end of the gun. »
les écouteurs coincés dans les oreilles, dora accéléra les foulées. son jogging de la journée. fallait qu'elle compense pour ne pas être allé à la salle de sport depuis trois jours. y avait cette boule d'énergie en elle, qu'elle devait évacuer avant d'exploser sur la première personne qui la contredirait. alors elle fait abstraction, des klaxons, des éclats de rires, évite la foule, se faufile où elle peut en frôlant les corps. on la remarque à peine. vive les grandes villes, les coureurs font partis du décors. un simple ajout auquel on s'habitue bien vite. c'est encore plus facile de passer inaperçu qu'en se baladant simplement. la boucle bientôt bouclée. la russe elle monte ses escaliers quatre à quatre, pour un dernier effort. un coup d’œil à l'heure, un passage rapide sous la douche, et la voilà qui repart sans presser le pas. elle était à l'heure, et quasiment certaine qu'ochrate ne le sera pas.
faut croire que dora a été mauvaise langue. la blondeur de la russe fait son apparition en même temps qu'elle. connu lors d'un gala un peu trop ennuyeux à son goût. il avait retrouvé un peu de saveur au contact d'ochrate. il faut dire que ce n'est pas tous les jours une héritière de la haute vous demandez d'être son entraîneur. à la lucky luke. et malgré sa surprise, theo ne lui avait pas encore demandé pourquoi. pourquoi une aristocrate, voudrait manier les armes, se résoudre à une possible violence. se protéger ou attaquer ? mais de quoi, ou de qui ? ou pour le simple bonheur d'appuyer sur une détente, faire vibrer son adrénaline en sentant le recul de l'arme ? les questions s’enchaînaient sans trouver leurs réponses. « bien et toi ? » elle vit l'éclat dans ses yeux. le même qu'elle avait les premiers jours. on va pouvoir en faire quelque chose, elle en était persuadée. « alors espérons qu'aucune balle ne ratera sa cible cette fois.  » un clin d’œil complice et elle passa la porte sans attendre. une atmosphère calme les attendait de l'autre côté de la porte. deux personnes étaient entrain de discuter en regardant les affiches sur le mur alors que la personne à l'accueil feuilletait un magazine. « salut max. y a beaucoup de monde aujourd'hui ? » dora elle l'interpella comme un vieil ami le ferait, il lui répondit avec un sourire avant de jeter un coup d’œil à ochrate. deux filles, russes, aussi sexy, faut dire que c'est pas ce qui passait tous les jours sa porte. ça changeait du vieux tireur du dimanche, la banane usé sous la bedaine avec la barbe mal taillée. « personne. vous serez tranquille. » pas de question supplémentaire. max savait qu'elle était sérieuse, pas besoin de venir la surveiller toutes les deux minutes. dora le remercie et se dirige vers le stand. un chemin quel connait par cœur. elle accroche sa veste et se dirige vers l'armurerie pour prendre un glock et son chargeur. le même modèle qu'elle. « tu vas essayer avec celui-là.  petit rappel : 1. pars toujours du principe qu'une arme est chargée. 2. le canon toujours pointé au sol ou sur la cible. 3. jamais le doigt sur la détente, sauf quand t'as fini de viser. » le basique. la sécurité. si elle retenait pas ça, elle risquait de faire beaucoup de dégât. dora posa l'arme et le chargeur devant elle. voyons déjà si elle a retenue comment on charge une arme.
(c) DΛNDELION

@Ochrate Sokolov
Spoiler:
je voulais pas faire aussi long hope you like it I love you



Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant