The First Rule is... | Yace

Partagez
Aller en bas
IT’S ALL MY FAULT,
YESTERDAY'S NEWS |48

The First Rule is... | Yace

le Mar 10 Avr - 20:18
avatar
I'm a Mother Fucker



100%



Messages : 14
Date d'inscription : 17/03/2018
Avatar : Hugh Jackman
Crédits : Cocaïne
Autres comptes : Iris C. Keegan
Âge du personnage : 39 ans
Nationalité(s) : Australienne / Américaine
Mon personnage, en 5 mots : Célébrité, Fonceur, Baggareur, Franc, Entertainment
Quartier de résidence : Northeast
Carrière, métier ou job : Acteur / Animateur du Ace Show
Études (passées ou en cours) : Humanité
Hobby : Boxe
Orientation sexuelle : Hétérosexuel(le)
Situation sentimentale : Divorcé(e)
Age : 32
http://www.its-all-my-fault.com/t771-s-ace-cassidy-for-the-thoushttp://www.its-all-my-fault.com/t1282-s-ace-cassidy-heavyweight-world-championhttp://www.its-all-my-fault.com/t1283-s-ace-cassidy-213-594-5320http://www.its-all-my-fault.com/t1285-acecassidyofficial

 
The first rules is...
Après plusieurs semaines, il avait fini par accepter. Ça faisait bien longtemps qu'il n'était plus revenu ici dans ces conditions, pour ces conditions. Certes, le type qu'il attendait avait un peu insisté pour avoir face à lui la "légende" des rings, pour pouvoir l'entrainer, mais c'était surtout Lucy, sa sœur, qui l'avait poussé à accepter. Jusque-là, il se concentrait juste sur quelques frappes dans un sac et autres formes d'exercices pour garder la forme, mais prendre le rôle de sa sœur, c'était relativement nouveau pour lui. Il avait les clés pour ce soir, pas d'autres élèves et une sœurette en vadrouille Dieu sait où. Alors il devait tout préparer. Ça ne le dérangeait pas, c'était même une sorte de rituel qu'il avait gardé de son ancien entraîneur et que sa sœur avait récupéré également. C'était aux boxeurs de s'occuper des lieux, de le remettre en état après l'entraînement, d'en prendre soin comme un sanctuaire. Bon, dans le cas de Ace, c'était plutôt lui qui l'entretenait, mais on se débarrasse difficilement des vieilles habitudes. Il sortit donc un nouveau sac de la remise, le trainant derrière lui comme s'il n'était pas rempli de sable avant de le soulever pour l'accrocher à hauteur. Il frappa un peu dessus de la paume de la main, pour vérifier s'il était aux normes. Puis il le balança, histoire de vérifier si la chaîne allait tenir, si le crochet sur la poutre n'allait pas se décrocher et écraser le pied de ce pauvre bougre dès sa première leçon.

Puis il recula d'un ou deux pas et commença une petite danse, pas celle de la victoire, pas un tango non plus – ce qui serait ridicule vu le manque de partenaire actuellement, à moins que le air-tango soit devenu une nouvelle mode… et si ce n'était pas le cas, il était peut-être de bon ton de la lancer lors du prochain Ace Show –, mais bien une danse de boxeur, des petits mouvements qui montrait que l'homme n'avait rien perdu de sa superbe malgré les années loin du ring, à croire que boxer, c'est comme le vélo. Ses poings se levèrent en garde devant son visage, les épaules balançant au même rythme que ses jambes. Par moment, il se décalait un peu à droite de quelques mouvements, puis un peu à gauche, comme s'il anticipait des coups d'un adversaire imaginaire. Puis il donna un coup dans le sac qui effectua un va-et-vient. Un second à son retour, qui l'envoya encore un peu plus loin. Quelques pas de plus pour le contourner, sans jamais le quitter des yeux et un nouveau direct pour faire changer la direction du balancier. Chacun des coups raisonnait dans la salle silencieuse, provoquant une petite musique qui n'était pas tant mélodieuse que ça, une véritable catastrophe cacophonique même. Mais lui s'en moquait, il était dans son monde, dans son environnement. Pour lui, c'était une musique, sa musique, les battements de son cœur presque.

Il tournait le dos à la porte d'entrée depuis un petit temps, lourde, métallique et qui provoquait un son caractéristique lorsqu'elle se refermait. Le bruit qui fit arrêter Ace dans son petit manège après un dernier coup. Il stoppa le sac à son retour, le frappa doucement une nouvelle fois comme pour calmer un animal fougueux puis se retourna pour voir la personne qui venait de provoquer ce bruit. Depuis combien de temps était-il là sans refermer la porte ? Bonne question, mais peut-importe. D'après la rapide description de sa sœur, il en déduisit que c'était son rendez-vous du soir. Il frotta sa main sur son t-shirt avant de s'approcher de l'homme. "Salut. Ace." Il n'y avait peut-être pas besoin de le préciser, mais la politesse le voulait lors d'une première rencontre. "Tu dois être…" une légère hésitation. "Excuse-moi, je ne me souviens plus de ton nom." Il tendit sa main dans la direction de l'homme afin de parfaire les présentations. Une fois celles-ci terminées, il lui indiqua la petite salle à côté du ring. "Les vestiaires sont par là. Tu en trouveras un d'ouvert, tu pourras y mettre tes affaires. Je te laisse te changer et puis on pourra s'y mettre."
Codage par Libella sur Graphiorum


Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant